dimanche 4 mars 2018

« G » comme dans…



Je revenais de l’habituelle visite à Papa Fitzsou. Ce jour-là, je l’avais retrouvé empêtré dans ses mots, les lançant pêle-mêle à nos oreilles, en une joyeuse déconstruction, comme un tas d’histoires inventées, à suivre ou à venir. Mais un Papa Fitzsou malgré tout, calme et souriant malgré son inhabituelle loquacité…
 
Je m’empressai de mettre un plat à réchauffer dans le petit micro-ondes blanc. J’avais rendez-vous avec l’Amie Frr et le Temps jouait en ma défaveur. Je lui textai pour l’aviser d’un retard probable. On repoussa notre rencontre d’une demi-heure.

Jetant un œil dans le ventre à moitié vide du frigo, à la recherche de ce quelque chose pouvant rehausser la valeur gustative de ce reste de pâté-chinois-à-l’orignal-et-patates-douces, j’extirpai de derrière les pestos, un pot coloré. Sur le couvercle, étaient inscrits la date de mise en conserve et un petit « G ».

J’étalai une cuillère à table archi-comble de fruits et légumes compotés. Dès la première bouchée, je me retrouvai à ce qui me sembla des années-lumière du Temps présent, enfant, attablée, savourant le ketchup de Maman Fitzsou.

Les paroles de Jeune Sœur Chérie me revinrent en mémoire. 

« Nous avons cuisiné deux recettes de ketchup aux fruits: celle de mon Amie Fernande et celle de Maman. »

Celui-là, c’était… « G » comme dans… « Maman »…

2 commentaires:

Zoreilles a dit...

Hein? Pas vrai? Toi aussi, tu cuisines du pâté chinois à l'orignal et à la purée de légumes? Pas de gras, pas de féculents (sauf dans l'incontournable maïs!...) c'est si bon, n'est-ce pas?

Ce ketchup maison a su raviver de douces mémoires...

Sylvie Dénommé a dit...

Ben oui que je cuisine du pâté chinois à l'orignal! Je l'ai toujours fait, ayant eu un compagnon-chasseur-chanceux pratiquement à chacune de nos 23 années de Vie commune!
Sauce à spaghat, hamburger etc...
Délicieux en tout!
Ma Jeune Soeur s'amuse à popoter à la saveur de notre mère. Heureux souvenirs...

G comme Golden Gate à vélo?...

L’idée de prime abord m’avait plu. Et avait également plu à Tendre Neveu. Mais c’était sans compter sur mon inexpérience et ma hantise d...