Passer au contenu principal

Messages

Affichage des messages du avril, 2012

Ce n'est pas parce que ça va mal que ça ne va pas bien...

J’ai mal dormi… lire « presque pas »… comprendre « le matin est arrivé trop vite »! L’idée aussi d’apporter du travail à la maison le week-end, et attendre au dimanche soir (pendant l’émission « Tout le monde en parle ») pour regarder ça et s’apercevoir que..
Oh misère!!!...

Je n’ai pas baissé les bras, ça n’aurait rien donné. Ce matin, j’ai marché vers le bureau en méditant sur la façon dont je règlerais « la » situation. Aussitôt arrivée je me suis versée un grand café, j’avais besoin de caféine pour augmenter l’adrénaline et avoir les idées claires pour les prochaines heures… Comme anticipée, la journée s’est retournée sur ce lundi, laissant derrière elle ses hauts et ses bas… Amie F m’ayant offert d’aller à la poste, ce n’est que revenue chez-moi que j’ouvrai mon courrier : une lettre de Revenu Canada (grrrrr…j’avais également reçu un appel au bureau…), un crédit pour le service internet (Yé?... Euh… je me suis trompée et l’ai payé deux fois dans le même mois...) et … une carte, comm…

Impérétie

Je ne suis pas meilleure qu’une autre, peut-être juste un peu plus curieuse. Je prends peut-être aussi juste un peu plus le temps, quand le Temps veut bien m’en laisser le temps… 

Prenez ce matin…
Ayant en main mon verre d’eau citronnée, je me dirigeai vers la petite chambre faisant office d’  « office » et commençai à m’imprégner du contenu de mon tableau de visualisation 2012… Je lisais une à une les pensées qui y resteront collées à tout jamais, quand j’arrivai à celle que m’avait envoyée Amie Sue avant mon départ pour les vacances, un truc de Pema Chödrön. Il y a dans ces lignes, un mot dont la signification m’échappait depuis le début : impermanence*. Ouvrant « Le Petit Robert »*, je tentai de retracer ce mot, devant être coincé entre « l’imperfection et l’implémentation ». Il n’y était pas. Au passage cependant, je vois celui en titre : impéritie, lequel je m’empresse de lire la définition, n’ayant aucune espèce d’idée de ce que ça pouvait vouloir dire.
« Manque d’aptitude, d’habil…

Soleil - Grégoire - Le même soleil ( qualité son excellente )

Quand décrocher sert à vous raccrocher...

Je voulais débuter ce billet par quelque chose du genre : 

« Aujourd’hui, j’ai vraiment rencontré une personne importante, la plus importante à mes yeux, du moins la plus importante qu’il m’ait été donné d’apprendre à connaître... »
En fait, c’était hier, alors que je m’enregistrais pour le vol de Kuujjuaq. L’homme au comptoir me regarda, un sourire aux lèvres : « C’est pour vous le vol nolisé? » J’ai éclaté de rire. « Vous êtes la seule sur ce vol. » ajouta-t-il.
Et effectivement, seule je fus à bord du King-Air 100 d’Air Inuit… Un peu gênant, je dois avouer. J’ai eu tout le loisir cependant, pendant une heure trente-trois minutes, d’examiner la nuque des deux pilotes silencieux, qui à un certain moment, j’ai même cru endormis. 
Seconde de panique secondaire à cet éclat d'imagination fertile…
Mais ils ne dormaient pas. Ils avaient simplement le regard fixé vers un horizon immobile. Enfin, l’impression que ça donnait…
Et si j’avais vraiment commencé mon billet comme ça, j’aurais probabl…

Histoire de Lou... (suite et fin)

« Il y a sûrement ta flamme jumelle qui brûle quelque part n’attendant que toi… Je te souhaite de rencontrer un compagnon de vie…. »
Curieux : je ne me souviens pas lui avoir dit que j’étais célibataire… 
… OH SI! … Maintenant je me souviens! C’est lorsqu’elle « cuisinait » Norman tout en cuisinant… Elle avait laissé sous-entendre qu’elle était bonne pour « matcher » les gens…. Je lui avais alors répondu qu’elle pourrait me trouver quelqu’un…
C’est ça, j’y suis
Peu de temps avant que je quitte l’hôtel cet après-midi, elle s’est soudainement avancée vers moi, les bras grands ouverts, parlant « d’affinités instantanées » et « que ça avait cliqué tout de suite nous deux ». Elle a presque raison. Mis à part son incessant verbiage, cette personne me marque par sa personnalité franche, ouverte et authentique. Par sa spontanéité, ses yeux bleus couleur de mer, ses vêtements couleur d’horizon…
Elle m’impressionne par son intérêt envers la culture Inuit, dont elle parle en partie la langue, aborda…

Histoire de loup

Je suis assise à l'une des tables de la longue salle à manger de la Co-op hotel. Une blondinette dans la cinquantaine s'avance vers moi. Depuis deux jours, elle placote sans arrêt, apostrophant l'un et l'autre, l'Autre étant parfois...moi... Comme ce soir...

Elle parle...tout le temps, de tout, encore et encore... Elle nous prénomme tous, les uns après les autres. Je fais aussi partie de ces Autres... Comme si elle devait imiter l'enthousiasme d'une longue amitié qui ne pourrait espérer se faner tant elle y tient...

Bon, elle est sympathique et me fait bien rire à l'occasion. Comme cet instant où elle a brièvement (!) parlé du loup "jaune" que quelqu'un du village a abattu aujourd'hui... Ou encore lorsqu'elle me parle de ses projets face à ce jeune Inuk, beau comme un dieu, et avec qui elle tente, tant bien que mal, d'extirper quelques informations afin de lui présenter peut-être un jour, sa fille...

"How old are you?"…

L'heure de sortir...

Huit heures... euh... vingt-heures: belle heure pour me faufiler et aller mettre le nez dehors, chose que je n'ai pas faite aujourd'hui. La rencontre prévue de ce matin n'a pas eu lieu, la personne attendue ne s'étant pas présentée. Ça s'est transformé en travail de bureau "en région éloignée". Et je vous avoue que ça travaille aussi bien (sinon beaucoup mieux) qu'assise dans la jungle à Kuujjuaq! Non pas que je n'aime pas mes Collègues, loin de là. Juste que quand ils (elles) sont trois-quatre à parler au téléphone en même temps, on s'aperçoit que les murs des cubicules ne montent pas très hauts!!!

Trève...

Cet après-midi, avec ma partenaire de travail sur cette belle Côte d'Hudson, nous avons terminé la planification débutée hier. Beau travail que nous avons accompli là! Je nous félicite (!) Après son départ, j'en ai profité pour faire une petite sieste avant de me préparer à souper dans la cuisine commune où circulaient un tas d&#…

OVNI sur PUV

Le vol de ce matin s'est bien déroulé. Une heure quarante minutes que ça prend pour traverser le haut du Québec de part et d'autre (à partir de Kuujjuaq s'entend!) dans un appareil de type King Air 100. Nous étions cinq passagers, trois femmes, deux hommes... en plus des deux pilotes! Traversée tranquille, sans turbulence. J'en ai profité pour récupérer un peu du sommeil qui m'a fait faux bond la nuit passée, en relaxant, les yeux fermés sur la réalisation de rêves en devenir (je n'ai pas osé méditer... vous pouvez me dire vous, comment on fait pour s'ancrer fermement à la Terre quand on est à des milliers de pieds dans les airs, à se déplacer à des centaines de milles à l'heure???...).
"Objet Volant Non Identifié sur Puvirnituq: quel titre! En fait, lorsque je suis revenue vers la Co-op Hotel ce soir vers dix-huit heures, j'étais émerveillée par le bleuté du ciel ou plutôt par cette lumière éblouissante comme emprisonnée dans une sphère de g…

Où sont passés mes Amis membres?????

Drôle de constat… j’ai voulu bien faire vendredi soir en acceptant d’adhérer à la nouvelle formule de Blogger sans sous-estimer mes compétences en informatique. Me voilà prise au piège : j’ignore ce que j’ai pu faire de pas correct mais voilà que sont disparus la majeure partie de mes Amis membres…
J’aimerais tant vous voir réapparaître mais j’ai tout essayé sans succès. Quelqu’un peut-il m’indiquer la « route » à suivre… s’il vous plaît???? D’ici là sachez que vos présences à mes côtés me manquent énormément. Dire que j’ai fait ça tout simplement pour mettre la liste à jour et enlever les doublons qui s’étaient greffés avec le temps…
C’est ça qui arrive quand on est limité côté « informatique »…
Autre sujet…
Le jour de la Terre… je ne savais pas que ça existait! Aussi sur invitation implicite d’une Amie, je suis sortie de ma retraite fermée pour participer à une activité en son honneur (à la Terre, pas à mon Amie!!) Le tout a débuté pour moi, par une marche dans la gadoue. Ça allait de …

Y'a de quoi fêter!

Voyage, voyage...