Passer au contenu principal

Printemps – Érable – Diabète


Non! Je ne vous demanderai pas de « faire le lien ». Vous n’y arriveriez pas, même avec toute votre bonne volonté. Car ce lien est tissé serré dans les méandres de mon cerveau. Il faudrait que vous me connaissiez si parfaitement… Ainsi…
 
20 mars – C’est le Printemps depuis midi quinze. Dans mon « Temps », les saisons changeaient les 21. À ce qui paraît, c’était pour nous rendre ça facile. Après avoir fait quelques lectures sur le sujet, je comprends très bien le pourquoi! 

« Bonjour donc, Printemps! »…

Et que coulent les érables!

Ce matin à Salut Bonjour, l’historien Laurent Turcot expliquait l’origine du Temps des sucres. Surprise, j’appris que les autochtones, bien avant l’arrivée des Français, recueillait la sève des érables avec des paniers d’écorce de bouleau. Ingénieuse Nokomis

(By the way, je profiterai du prochain week-end pour aller fouler le sol Témiscamien en compagnie de Bonne Amie Ghi et de son J-M de Mari. L’Éden Rouge nous attend avec un menu cabane à sucre de 8 services. Je vous en reparlerai sûrement… Probablement…)

Le diabète pour finir?

Non, je n’écrirai pas ici que le sirop d’érable entraîne le diabète. Je dirai plutôt que j’ai été subjuguée par l’émission Deux filles le matin, qui recevait ce jour, Alexandre Champagne, Raymond Bouchard, le jeune Olivier et le Dr Rabasa-Lhoret, endocrinologue.

Quelle belle vulgarisation de ce problème de santé! J’ai aimé l’histoire de l’usine de clés du Dr et l’allusion d’Alexandre du fait que « si tout le monde mangeait comme les diabétiques et avaient à cœur leur santé comme les diabétiques, on réglerait une grande partie des problèmes de santé dans notre société… ». Pour l’avoir si souvent répété, hein Nutri Lol?…

Lors de mon séjour au Nunavik, le dernier projet sur lequel j’ai travaillé en collaboration avec une équipe formidable, fut un cartable d’enseignement simplifié et très visuel, adressé d’une part au personnel infirmier «sur»-chargé des 14 CLSC du Nunavik ainsi qu’à la clientèle touchée par le diabète.

Un bel outil (selon moi), dont mon seul regret, fut d’avoir quitté le Nord avant d’avoir pu en faire la distribution et la promotion… 
Addenda : Voyez, il n’y avait de lien que trois sujets distincts, s’étant posés les uns après les autres, sur cette journée, pendant qu’à l’extérieur, le soleil faisait tout son possible pour me laisser croire… à l’arrivée du Printemps!!!...

Commentaires

Messages les plus consultés de ce blogue

Histoire fleurie

Après le rose, le blues : fracture d’ego!

Lettre dans l’au-delà