jeudi 21 septembre 2017

Hummm… Quoi de neuf Wilson?



« … Hummm… J’ai appris hier soir que l’on avait retrouvé l’Homme impliqué apparemment, bien malgré lui, dans une sordide histoire… Ça m’attriste. Beaucoup. 
 
Hummm, hummm… Hier soir, avant d’aller au lit, je suis sortie observer les étoiles en pensant aux médiocrités de la Vie. Ces aberrations qui laissent sans mot… Mais les filantes m’ont ramenée au moment présent. J’en ai profité pour laisser détaler quelques vœux sincères vers un univers plus au sud. Juste au cas où, ça marcherait vraiment… Ça m’a apaisée…

Hummm, hummm, hummm… Ce soir j’assisterai au lancement du livre-disque d’Arleen Thibault. J’en trépigne d’impatience

Hummm, hummm, hummm, hummm… Demain, je quitte pour le Témis… Un week-end où je vais « bouffer de la forêt », corps et âme, en plus de veiller au feu…  Pour une fois, je me paie la compagnie de ma Bonne Amie Ghi et de Jeune Sœur Chérie… Les deux ensemble : je sens que ça promet!...

Hummm, hummm, hummm, hummm, hummm… J’en profiterai pour remplumer ma banque de photos pour le blogue… Je suis vraiment à court ces Temps-ci… Comme si je ne faisais plus rien. Est-ce une fausse impression ???…

À suivre Wilson, à suivre… »
addenda: merci à toi l'Ami Pat, d'avoir accepté que je publie ta binette sur ce billet...

mercredi 20 septembre 2017

Y’a des matins comme ça



« … Réveil; lever; petit-déjeuner; café. Étapes faciles. Puis, assise devant Petit Portable, voilà que je me heurte à son refus catégorique de s’ouvrir sur les pages de cet autre monde… 
 
Aucune connexion internet possible!

Pas de panique! Ce n’est pas la première fois que je me bute aux réticences technologiques existentielles. Au fil du Temps, après quelques appels à mon fournisseur de services, petit à petit, j’ai acquis de l’expérience. 

Ainsi, faisant fi de la recommandation du technicien, me suggérant d’apporter routeur et portable au magasin pour une reconfigu-quelque-chose pour la modique somme de $10 et/ou, l’achat d’un nouveau machin-truc au coût non énoncé… voilà que j’ai simplement décidé de « tirer-la-plug »! Et le présumé appareil, supposément rendu en fin de Vie, fut miraculeusement (et fort heureusement…) ressuscité!

Wow! Du coup, je me sens presque devenue un génie de l’électronique!

Pendant ce Temps, à l’aide de mon cell…

Ayant entendu à l’émission « Salut Bonjour » que Martin Matte débutait la tournée de son nouveau spectacle « Eh la la..! », une irrépressible et incontrôlable envie me prit…

Fébrilement, je fis défiler dates et villes. J’arrêtai sur « 27 novembre 2017, Ste-Thérèse ». 

Hummm… Il risque d’y avoir de la neige en novembre… Oserai-je traverser la fameuse Réserve Faunique La Vérendrye ???…

Impulsion du moment. Plus le choix maintenant. Restera à savoir si je m’y rendrai avec Petit Escape ou avec mon chum Maheux… 
Chose certaine, j’y serai!... 
YESSS!... »
addenda : il me manquait une activité en novembre… Check!

mardi 19 septembre 2017

Un pis un autre



« … Nous avions partagé l’heure du dîner entre sœurs. Septembre étant un mois prolifique pour les anniversaires dans ma famille, ça favorise toujours de très belles rencontres.
 
Après le repas, Jeune Sœur Chérie avait proposé une rando à l’arboretum. Ça représentait à peine un peu plus d’un petit kilomètre* de bonheur sous couvert des récentes couleurs d'allures automnales. Ça c’était ce qui était prévu. Notre marche pris une toute autre ampleur

Dès l'entrée, toutes deux respectueuses des consignes, on suivit les grands traits de peinture rouge tracés à même le sol. Ce qui nous fit revenir en moins de deux, à notre point de départ. Évidemment, nous venions de faire un trajet se rapportant à une activité antérieure

On reprit donc la large piste pour aller à la rencontre des arbres. Le premier que JSC remarqua, se profilait bizarrement. « On dirait un arbre enceinte (sic). » s’écria JSC dans un éclat de rire. Et de déblatérer sur le pourquoi-comment il avait pu prendre une telle forme au fil des ans.

Un peu plus loin, nous fûmes surprises pas l’aspect solennel que donnait une rangée d’arbres bien plantés sur leurs racines. Sans donner froid dans le dos, ça intimait une forme de silence et de respect. 


Tout au long de notre déambulation, quand l’envie devenait trop forte, on ne se gênait pas pour distribuer des câlins sylvestres ici et là. Aux plus gros, aux plus grands, aux plus forts

Avant de quitter, voulant revoir le site de l’ancien sanctuaire marial situé non loin de là, on ne résista pas à l’envie d’y marcher en passant par la track-de-chemin-de-fer. 

Ce ne fut pas une réussite et bien nous en prit car, à peine une minute après avoir laissé le rail, un convoi à donner froid dans le dos, se profila à l’horizon…

Fiou !... »
*addenda: en finale, on marcha près de 8km... Pas pire pour un lundi après-midi!

Qui suis-je ?

Ma photo
Ex-Kuujjuamiut, Abitibi, Canada
Angélique, perfectionniste- approximative, douce mais impatiente...

Archives du blogue