dimanche 19 novembre 2017

Parfaite perfection



« … (ou paradoxe dans la pensée de l’ange-aérien…)
 
Qu’est-ce qu’on en met de l’énergie pour camoufler les signes du Temps : colorations, crèmes miracles de tous genres, botox, chirurgies esthétiques. Comme si la peau devait à jamais, demeurer lisse et ferme. Comme si on ne pouvait que viser, la jeunesse éternelle et l’immortalité… 

Non mais !!!

Les vêtements doivent être griffés. On doit posséder le plus récent cellulaire, la meilleure tablette, l’ordi le plus léger, la voiture de l’année. Les activités sportives sont répertoriées, analysées, comptabilisées. 
Et le plaisir? Oublié ???

Plus question d’imperfection. Il faut mordre dans la Vie avec des dents en rang d’oignons et blanches comme neige. L’apparence physique doit être sans fausse note. Notre Vie aussi. Et malheur si les rides viennent trahir nos années de bonheur… Aberration!... 

Dommage… Parce que quand j’y pense…

Grand-Mère Antoinette portait ses longs cheveux gris enroulés en une savante toque, piquetée de bobby pins, juste à la base de sa nuque. 
Pour Elle, pas besoin de salon de coiffure. 

Le multicolore de ses robes fleuries enveloppait sa grassouillette corpulence. 
Pour elle, pas besoin de magasiner plus avant. 

Ses lunettes rondes, cerclés d’argent et datant du siècle précédent, étaient nichées en permanence sur le bout de son nez. 
Pour elle, pas besoin de cinquante paires pour fitter avec chacune des fleurs de sa robe de coton…

Je l’ai à peine connue. Elle demeurait à 1000 km de chez-nous. Trop loin. Même en train. Dans ma Vie adulte, elle symbolisait la force, le courage, la sagesse et la vieillesse assumée.

Ce serait l’anniversaire de Grand-Mère aujourd’hui. Il me semble qu’elle suivait les années. Ça lui ferait dans les 117 ans…

« J’ignore si tu me vois… Si tu m’entends quand je te jase ça. Peu importe. Sache que ta photo trône en reine sur le bureau de ma chambre. Elle me rappelle à quel point tu étais belle de vraie… »

Accepter ou se battre contre… That’s the point

Bonne fête Grand-Mère ! ... »

11 commentaires:

Violonsyl a dit...

Elle était dans le vrai et ce qui est vraiment important ta grand-maman Antoinette. Elle peut nous guider aujourd'hui quand on se perd dans le labyrinthe que tu décris si bien.

Le factotum a dit...

Lorsque tes besoins primaires sont satisfaits, i.e un logement convenable et une alimentation santé, c'est là que cela dérape selon la personnalité de chacun.
Pour remplacer ce vide qui s'installe, posons-nous la question suivante:
Que puis-je faire pour aider ceux qui n'ont pas atteint le minimum requis?
Il y a tellement à faire dans ton entourage proche.

Sylvie Dénommé a dit...

Violonsyl, je sais qu'elle a travaillé très fort pour joindre les deux bouts, car elle fut veuve jeune avec 7 enfants sur les bras dont un bébé de 6 mois...
Sur le bord du Fleuve dans ce Temps-là, les maisons n'étaient pas chaudes comme celles d'aujourd'hui.
Mais chose dont je suis certaine, c'est que ça devait déborder d'amour et de respect là-dedans!
J'ai un souvenir d'une chambre à l'étage avec plusieurs lits. Nous devions être jeunes parce que, plutôt que de dormir un par lit, nous avions dormi quelques uns dans le sens de la longueur!!! Système D!... Je m'en souviens parce que j'étais assez grande pour que les pieds dépassent du matelas...
Pas certaine qu'on voit ça bien souvent de nos jours!!!

Sylvie Dénommé a dit...

M.Le Factotum, je reconnais bien là, votre sens d'équité et de grand philanthrope!
Vous maîtrisez parfaitement la philosophie du "Donner au suivant"...
C'est tout à votre honneur!

Violonsyl a dit...

Ce sont de précieux souvenirs qui aident à se rappeler l'essentiel: amour,respect, partage.

Zoreilles a dit...

Ah que c'est beau de « t'entendre » parler d'elle et « d'entendre » aussi les commentaires que ton texte vient susciter...

Fitzsou, l'ange-aérien a dit...

Tu es toutes "zoreilles" hein Zoreilles????...

Tu fais bien de suivre les conversations... Ça fait du va-et-vient et j'adore ça!!!!

Zoreilles a dit...

Le va-et-vient, c'est mieux que le va-vite! Excuse mon esprit de bottine, je suis fatiguée!!!

Violonsyl a dit...

�� ce genre d'humour fait du bien des fois!!!

Fitzsou, l'ange-aérien a dit...

Les Filles, j'ai tellement de plaisir à vous "voir" vous croiser ici! C'est le fun!
Zoreilles laisse-toi aller! Le rire c'est la santé.

Violonsyl, amuse-toi! Tu apprendras à connaître Zoreilles par le biais de ses commentaires. C'est une femme qui a de l'humour (tu peux aller zieuter sur son blogue... c'est comme ça qu'on s'est connues elle et moi!)

Fitzsou, l'ange-aérien a dit...

correction commentaire 20 novembre: j'aurais dû écrire dans le sens de la largeur et non de la longueur... Merci Tante Mih!!!

Histoire fleurie

Une journée s’annonçant d’un gris attristant, motiva la finalisation de ce billet, depuis longtemps semé en feuille. Ça va comme suit....