vendredi 10 novembre 2017

Du jour au lendemain



« … V’là-tu-pas la première bordée de neige qui s’est étendue d’une traite de tout son long sur la région! Si hier on apercevait encore le vert fatigué des pelouses; aujourd’hui, le sol se prépare à geler ben dur! 
 
Chanceux que nous sommes! En moins de Temps qu’il n’en prit pour crier « Abitibi », nous nous sommes retrouvés avec un beau grand tapis blanc mur-à-mur! Pas de pluie, pas de gadoue; juste du vent, du froid pis de la neige!

Ça me donne le goût de cocooner! M’entortiller dans une couverture, m’étendre sur le divan pour une sieste. Siroter un thé vert au jasmin. Poursuivre Le vieil homme et la mer d’Hemingway… 

Quoi d’autre?

Ah oui! Préparer le petit appart à recevoir une trâlée d’Amies, celles-là mêmes qui m’avaient donné un solide coup de main au printemps 2012, lors de la mise en beauté de la petite-maison-du-fond-du-rang pour la mise en vente! 

On se mijotera un potluck à la bonne franquette, à la mode Kuujjuammiut avec comme plat de résistance, une fondue à l’orignal, gracieuseté de mon Jeune Frérot! 
Y’a rien de trop beau bon! 

Ce soir, je compte appliquer à la lettre, la citation suivante : 

« Une maison chaude, du pain sur la nappe et des coudes qui se touchent, voilà le bonheur. »*

C’est pas moi qui le dit; c’est la maman de Félix !... 😉»
* Pieds nus dans l’aube, Félix Leclerc, Fides, 1946, p. 38

2 commentaires:

Zoreilles a dit...

Décidément, il faut que je relise ça, c'est trop merveilleux et j'avais oublié!

Mets-en qu'on est tombé en plein hiver à l'intérieur d'un délai de 12 heures jeudi passé!!!

Fitzsou, l'ange-aérien a dit...

Et j'étais bien contente d'observer la tempête bien au chaud dans mon petit logis...

Lien entre insomnie et Leclerc

L’épisode ne date pas d’hier. Plutôt, d’avant-hier. La chaleur m’écrasait et me maintenait captive, collée aux draps froissés. Les voila...