Passer au contenu principal

Escapade en 3 actes : 1er , ma Bonne Fée



« … La météo était so-so. De Mont-Laurier à Labelle, la pluie-slush s’amoncelait sur le pare-brise continuellement, m’obligeant à utiliser des litres de lave-glace pour conserver une visibilité potable. J’exagère à peine!

C’était une première dans ma « carrière » de conductrice. Je n’ai pas aimé, moi qui, habituellement, adore rouler. Je déteste le Temps imprévisible de l’automne et de l’hiver. 
 
Toujours est-il

Il était près de 16hres quand je posai le sac à dos rouge-de-Chine* chez ma Bonne Fée. Quelques verres de rouge (!) plus tard, les pieds posés près du manteau de la cheminée, j’en profitai pour brûler quelques angoisses et déceptions de la 2017 tout en étant consciente du rougeoiement de centaines de rêves en devenir. On laissa la conversation suivre les déhanchements des volutes de fumée pendant quelques heures.  
Magiques moments!

Le lendemain après-midi, je quittai le petit havre de St-Sau pour rejoindre la grande métropole et ses tab… de cônes orange. Pour une rare fois, Madge (Magellan, vous vous rappelez ? ... ) m’a entraînée dans une ronde sans fin, me ramenant sans cesse pendant une heure, sur toutes sortes de rues sauf sur celle qui m’intéressait, la St-Antoine Est! 

Je voyais défiler dans l’ordre et le désordre : la Green, l’Atwater, la Dorchester, la Sherbrooke pour finalement l’obstiner jusqu’au Temps où, je décidai de tourner les roues sur la St-Jacques Est. À ce moment seulement, Madge a repris du service pour me mener à bonne porte.

Je l’ai traitée de Grosse Pas de Sens! (me suis excusée après!…) Exactement deux heures après avoir quitté les Laurentides, mon Amie Jas ramassait mon sac avant que nous allions ensemble, enfouir Petit Escape pour le week-end, bien au chaud sous des tonnes de livres. 

Honnêtement, je ne pense pas qu’il se soit ennuyé !... »

Commentaires

Messages les plus consultés de ce blogue

Histoire fleurie

Après le rose, le blues : fracture d’ego!

Lettre dans l’au-delà