lundi 19 décembre 2016

Quand ça déboule…



« … Un certain mercredi matin : je reçois un appel de Deuxième Maman. On jase un peu. D’une chose à l’autre elle en arrive à me parler de La Motte. Dans ma tête résonne presque un « encore-La Motte! », mais je me ressaisis et me mets à écouter attentivement ce qu’elle a à raconter…
 
« As-tu vu les 23,000 lumières à La Motte? »
« Non… »
« Il faut absolument que tu ailles voir ça. Le spectacle dure 30 minutes. C’est tout simplement magnifique. J’y suis allée. Fais une recherche sur Internet, tu vas voir… »

Le même après-midi, j’épluchais le Publi-sac quand, dans le journal Le Citoyen, j’aperçus le titre accrocheur : « Plus de 23 000 lumières dansent à La Motte! ». Aucun doute : avec ça, je comprenais que la Vie tenait mordicus à m’informer de cette curiosité Lamottoise! 

Dans la même journée, j’étais passée de l’ignorance la plus totale de cette attraction abitibienne, à on ne peut plus d’informations sur le sujet. Vive les petites villes!

Et… Vive La Motte!!!... (décidément, ce village aura pris une toute autre importance dans ma Vie en 2016!!! En plus d’avoir bien failli y acheter une maison, voilà que mes deux enfants y sont maintenant installés)… »

Addenda : le 26 mars 2016, j’écrivais ceci… J’ai eu la chance de croiser cette Grande Dame à une activité culturelle un peu plus tôt dans l’année, justement… à La Motte! 

Elle nous a quittés dans la nuit du 16 décembre. Repose en Paix Chère Monique et continue de prendre soin de tes concitoyens du haut des Cieux. Ceux pour qui tu continuais encore à travailler malgré tes 76 ans... Les 23 000 lumières brilleront en souvenir de toi... xoxoxo
 

3 commentaires:

Zoreilles a dit...

Bien sûr, le beau village de La Motte est devenu le centre de l'univers et je te comprends!

Si je pouvais conduire le soir (c'est contre indiqué dans mon cas) je crois que j'irais voir toutes ces lumières en compagnie de mes petites-filles. Ça doit être absolument magique...

Fitzsou, l'ange-aérien a dit...

Hey... ce serait une bonne idée! Tu devrais souffler l'idée au Père Noël Gilles... Sait-on jamais???...

Fitzsou, l'ange-aérien a dit...

Ton Gilles... il va s'en dire... ;-0

Et si je vous jasais ça?

Elles mirent plus de seize heures pour rouler les 1400 kilomètres séparant Amos d’Alma. Alma d’Amos. Entre les deux, elles avaient péd...