dimanche 28 mai 2017

Et si on lisait?



« … Ce matin-là, j’avais deux rendez-vous importants : l’un à 9h30 et l’autre à 10h. L’un à Amos, l’autre à Rivière-Héva. Raisons? Le premier pour aller chercher ma Meilleure Amie; le deuxième pour rejoindre notre Jeune Sœur Chérie.
 
But? Une sortie-à-trois-sœurs, direction le Salon du livre de l’Abitibi-Témiscamingue à Rouyn-Noranda! 


Wow!


Y’avait longtemps que nous n’avions profité de la présence les unes de l’autre en une si belle occasion. Arrivées sur place et après avoir garé Petit Escape en zone interdite (on l’apprît à nos dépens au retour avec une contravention salée!…), on circula quelques heures en parfaite synchronie, parmi les livres et les gens, jasant ici avec un François Morency et une Arlette Cousture (ohhhh… que j’ai hâte à son prochain recueil de nouvelles!!!...); là avec une Suzie Pelletier et un Daniel Brouillette

Fascinant monde!


Qu’en fût-il de l'observation de nos budgets respectifs? Meilleure Amie respecta son objectif. Jeune Sœur Chérie laissa son cœur de lectrice l’emporter… 

Quant à moi? Obnubilée par les généreux constats de consommation de McSween dont je m’étais empiffrée, j’ai succombé à la dernière seconde, à une suggestion de Chrystine Brouillet (chronique livres, Salut Bonjour, 27 mai) : Selfies de Jussi Adler Olsen. 


Paraît que c’est à lire sans faute en 2017. 


L’autre qui eut ma préférence? Un roman léger d’India Desjardins dont je tairai le titre.  
Par gêne


Peut-être que certaines (s) d’entre vous, auront l’intuition de ce qu’il peut être... 😉 »
addenda: Bon, les Filles! J'ai effectivement le tome 1 du "Le pays de la terre perdue" mais paraît (selon ma Douceur ma Belle), que je n'avais pas beaucoup aimé. Elle a aussi rapporté le livre de McSween, et celui d'Amélie Dubois "La fois où... j'ai suivi les flèches jaunes", qu'apparemment, je n'ai même pas lu!!!!... 
Quand je vous dis que ma mémoire me joue des tours!!! 
Donc tous ces livres seront à votre disposition quand bon vous semblera. 😊 

3 commentaires:

Zoreilles a dit...

On est pareilles! Moi, c'est en compagnie de mon amie d'enfance et de toujours, Claire, qui est venue de Matagami à Rouyn spécialement pour l'occasion, vendredi dernier, qu'on a « fait » le Salon du livre cette année. On a eu plusieurs coups de cœur partagés et ni l'une ni l'autre n'avons réussi à respecter notre budget, heureusement qu'il y avait un guichet au restaurant en haut parce que ce ne sont pas toutes les maisons d'édition qui acceptaient les cartes de plastique!

Claire et moi avions l'intention d'acheter le petit dernier de François Morency, « Discussions avec mes parents ». On l'a trouvé très sympathique, Monsieur Morency, il n'arrêtait pas de nous faire rire, et pourtant, nous, on voulait seulement qu'il nous dédicace son livre. C'est d'ailleurs le premier que j'ai commencé à lire. Je ris toute seule à plusieurs endroits, c'est la première fois qu'un livre me fait cet effet-là. Ma fille qui me voyait pouffer de rire en fin de semaine au campe avec mon livre m'a dit : « T'as bien fait d'investir là-dedans! »

J'ai eu plusieurs autres coups de cœur aussi, pour moi-même et pour offrir en cadeau.

Avec Claire, on a parlé d'en faire notre tradition annuelle!

Sylvie Dénommé a dit...

Super! Ma Meilleure Amie a aussi acheté le livre de M. Morency. J'aurai donc l'occasison de le lire "un moment donné"!!!

Zoreilles a dit...

Je voudrais pas te créer des attentes mais je n'ai jamais autant ri en lisant un livre. Je me fais du cinéma, je vois des images, je revis des situations, etc. Quand tu l'auras lu, on s'en reparle! Je suis rendue à la moitié, ça se lit trop vite, je le ménage!!!

Histoire fleurie

Une journée s’annonçant d’un gris attristant, motiva la finalisation de ce billet, depuis longtemps semé en feuille. Ça va comme suit....