dimanche 21 mai 2017

Abréaction



« … Je me retrouvais timide devant cette page blanche qui n’attendait pourtant que moi. Il y avait tant de mots à qui je voulais laisser la place. Tous se bousculaient. Deux semaines aujourd’hui, que ça bouillonnait en dedans de moi. Il fallait que j’accouche de l'idée.
 
Ça implosé lors de mon dernier déplacement. Un livre englouti en moins de deux jours. « J’écris, tu aimes, ça chie. » de Diane Lavoie. Oui je sais… le titre est un peu salé. Mais le livre m’a parlé.

Bref résumé : une femme de carrière, qui joue avec les mots (à nous jeter par terre), dans des échanges parfois unidirectionnels, avec la gente masculine présente sur un réseau de rencontre. 
Point d’ancrage avec moi…

À mi-lecture, me voilà déprimée, attristée. Pourquoi? Constat d’un plus-le-Temps-passe-plus-c’est-pareil
Germe en moi…

Puis un bon matin, je ressens un intense besoin de me confier. Je ferme les yeux et pointe de la pensée Celui qui recevra mes mots emmêlés. Abréaction*… 

Je n’ai jamais envoyé ma réflexion. J’en ai avisé Qui-de-droit. Il m’a retourné un mot que je ne connaissais pas : cathartique**.  J’ai ouvert « Le Petit Robert ». J’ai cherché. J’ai surligné. J’ai plagié l’idée. Abréaction est un synonyme…

Ce matin, j’ai supprimé mon profil sur Elite Singles et j’ai modifié celui sur POF en plus d’en retirer ma photo. Autre façon de mettre ma ligne à l'eau. Je n'ai rien à perdre. Et...

... Je verrai bien si Celui-qui-ne-voit-rien-verra-vraiment-qui-je-suis !!!... »
* « Brusque libération émotionnelle; réaction d’extériorisation par laquelle un sujet se libère d’un refoulement affectif. Défoulement. », Le Petit Robert, 2003, page 8
** « Qui agit comme purgatif puissant; qui purifie, libère des éléments considérés comme impurs. » Le Petit Robert, 2003, page 370

4 commentaires:

Le factotum a dit...

Je rigole lorsque je lis: " L'Amour n'attend pas."

Fitzsou, l'ange-aérien a dit...

Je ne comprends pas... où avez - vous lu ça au juste????

Le factotum a dit...

La publicité sur la deuxième photo.

Fitzsou, l'ange-aérien a dit...

Vous avez un bon sens de l'observation... je n'avais même pas vu...
Ainsi c'est donc vrai... L'amour n'attend pas???...
J'en rigole aussi, croyez-moi!!!
;-0

Et si je vous jasais ça?

Elles mirent plus de seize heures pour rouler les 1400 kilomètres séparant Amos d’Alma. Alma d’Amos. Entre les deux, elles avaient péd...