jeudi 28 septembre 2017

Une vache à vœu



« …Il y a quelques années de cela, une compagne de travail, l’Amie Lub, nous partageait la légende urbaine concernant l’étrange pouvoir que portent en elles, les pierres cerclées d’une ligne continue.
 
Apparemment chargées de l’énergie des quatre éléments terrestres (terre, eau, air et feu), elles auraient la capacité de réaliser les rêves réalistes et réalisables.

(Donc pas question ici, souhaiter devenir un « gagnant à Vie » !!!...)

De ce jour, il devint facile pour moi de recueillir ces pierres de tous poids, toutes couleurs. J’en ai ramassé un peu partout, de Kuujjuaq à Grande-Entrée, en passant par Florence! 
 
Au fil du Temps, j’en ai donné quelques-unes, conservé plusieurs autres. Souvent dans l’espoir d’agacer le destin… et espérer le faire changer d’idée.

« Sait-on jamais?… » que je me disais…

Lors de notre escapade Témiscamienne, quelle surprise de trouver, broutant tranquillement dans un immense champ, une réplique bestiale de la légende précitée! 

Trouvant le fait trop cocasse, j’immobilisai Petit Escape, le Temps d'immortaliser, ce que je baptisai d’un souffle, une vache à vœu.


Et devinez quoi? Eh oui!… J'ai même fermé les yeux un court instant! Parce que… Parce que...


… « Sait-on jamais ?... » que je me suis dit !...»
addenda: vous pouvez toujours tenter votre chance... Parce que... ;-)

5 commentaires:

Le factotum a dit...

Croyez-vous que la ligne fait bien de la pointe du coude jusqu'au garrot des deux côtés.
Cela me semble primordial.

Sylvie Dénommé a dit...

Hahaha...très drôle M. Le Factotum! Et... non... je n'ai pas sauté la clôture (!) pour aller mesurer... J'ai juste imaginé... Et comme j'excèle là-dedans... ;-)

Zoreilles a dit...

Z'êtes comiques, vous autres!

Le factotum a dit...

Mais c'est une question de réussite, Zoreilles.
Sinon aucune chance de réaliser ses rêves les plus fous.

Fitzsou, l'ange-aérien a dit...

Et moi je me plais à dire (écrire) que "cultiver" une imagination fertile aide à rester jeune...
À chacun ses croyances!!!;-)

Lien entre insomnie et Leclerc

L’épisode ne date pas d’hier. Plutôt, d’avant-hier. La chaleur m’écrasait et me maintenait captive, collée aux draps froissés. Les voila...