dimanche 17 septembre 2017

Se questionner ? Pourquoi faire?



« … Si vous m’aviez croisée sur la rue ces dernières semaines, je n’aurais pas affiché un air différent de ce que vous connaissez de moi. Pas plus que vous n’auriez vu danser au-dessus de ma tête, l’auréole de questionnements qui tourbillonnent sans arrêt dans ma cervelle. 
 
Je n’entrerai pas dans les détails du « qui je suis ». Jardin secret oblige. Simple intro à un article que j’ai relu avec intérêt avant-hier : « Maudit bonheur à marde »* de Bianca Longpré. Ça m’a fait du bien de me faire rappeler que « le bonheur, c’est juste la Vie ». Que ce n’est pas « qu’un alignement de jours heureux »…


J’avais besoin de ces mots… Pour voir plus clair. Pour alléger mes pas…


Parlant de « pas »…


J’ai marché le 10km de « Marchons, courons Trécesson » hier matin. La fine bruinasse du début n’était pas tentante, mais elle a vite laissé place à une belle-belle rencontre et longue jase avec l’Amie Muh. Ciel qu’on s’en est raconté des trucs! Nous avons même fomenté quelque projet d’escapade en Estrie pour début octobre…

Que voulez-vous? Faut que je m’active avant que ne s’installe les tempêtes de l’hiver…


Et pour clore ce samedi-petits-petons-emmaillotés-dans-des-bas-de laine (ben oui… je suis restée avec l’idée qu’il faisait froid juste à cause de la marche…), c’est surprise par le doux Temps que j’ai pris direction Théâtre des Eskers pour aller entendre ce bon conteur de Fred Pellerin. Quelle verve! Fidèle à lui-même, il nous a partagé ses folies et ses fous rires. Ses accords de guitare sur sa voix feutrée…


Bon… Me reste qu’à vivre dimanche maintenant!

Commençons par souhaiter un « joyeux anniversaire » à ma Meilleure Amie… ( ;-) xoxoxo )  
Puis… 
Allons voir comment se passe la Vie de Papa Fitzsou…

Et... 
Si le cœur m’en dit toujours, fort probable que je me sauverai dans le P’tit Nord, juste pour voir si la paix y règne toujours autant… »
RAPPEL À TOI FITZSOU : «… Fais quelque chose de tes mains. Comme dans le temps où tu ne cherchais pas le bonheur. Répare quelque chose. Mieux encore, répare quelque chose pour quelqu'un d'autre. Je le sais, ça sonne bizarre de faire une action pour quelqu'un sans rien attendre en retour…
Laisse faire le bonheur, il viendra. Le bonheur, c'est ta vie avec ses mauvaises passes et le temps que tu donnes aux autres, comme avant, quand les gens étaient heureux et ne s'y attardaient pas. » (Bianca Longpré, « Maudit bonheur à marde »)

4 commentaires:

Zoreilles a dit...

J'ai adoré aussi Fred Pellerin, nous avions eu des billets en cadeau (de notre fille) pour son spectacle de mercredi soir dernier au Théâtre du Cuivre.

Pour le peu que j'en sais, l'article que tu as lu et relu me semble très intéressant...

Fitzsou, l'ange-aérien a dit...

Merci pour tes commentaires réguliers Zoreilles!
Hâte de te voir fin octobre... xoxoxo

Le factotum a dit...

J'aime bien votre rappel.

Fitzsou, l'ange-aérien a dit...

Moi aussi M. Le Factotum!!! ;-)

Lettre dans l’au-delà

« Chers Parents,   … Ce sera la première et la dernière fois que je m’adresserai ainsi à vous deux. La raison est bien spéciale : ...