jeudi 7 septembre 2017

J’avoue…



« … que lorsque je vois la photo illustrant le billet précédent… Hummm… Avais-je un sombre pressentiment?...
 
Non pas qu’on m’ait achetée comme esclave à Mount Vernon, Nenon… Juste que le forfait Washington incluait un court passage dans la « Big Apple » avec possibilité d’aller passer devant la Statue de la Liberté… Bien entendu, ce fut sur ce où je plantai la première croix : manque de Temps!

En échange, nous avons visité l’endroit où se trouvaient les tours jumelles et ce qui les remplace, le One World Trade Center. Dommage que je sois incapable de retrouver les photos prises… 
Mystère et boule de gomme… 

En résumé, le voyage s’est bien passé. Nous avons reçu un melting-pot d’informations sur la politique américaine et ses présidents, divulguées par un guide passionné. Riche de savoir, il nous a bombardé aussi assurément que lors de la guerre ‘14-‘18 à moins qu’il n’y ait quelques ressemblances avec celle de ’39-’45?...

Je suis demeurée pétrifiée devant la grandiosité du Times
Square, pendant que L’Ami Pat, lui, s’amusait de mon air d’enfant ébaubi. 
Je suis aussi restée sans mot devant la sobriété étriquée des Amish de Bird-in-Hand, PA.

J’ai fermé les yeux un court instant pour écouter le vent me raconter l’époque du bien-avant-aujourd’hui de la vaste étendue du domaine de
Mount Vernon. J’ai ressenti la misère des esclaves en pénétrant dans l’une des cabanes qui leur était réservée.  
Misère noire

J’ai bouffé dans un pub irlandais qui n’a fait que renforcer l’idée de voyage en dormance dans mon habitacle crânien. 

J’ai rencontré des personnes ayant trottées presque la terre entière. J’ai maintenant de bons contacts.  
Regardez-moi bien aller

J’ai bouffé dans un resto italien qui a ravivé en moi souvenirs de la Toscane…
Et j’ai bouffé dans un resto familial à Philadelphie qui a allumé un désir ardent de… revenir manger à la maison! Passons

J’ai aimé le calme de Washington, ses rues larges et proprettes. J’ai frissonné sous une pluie diluvienne dans le Cimetière d’Arlington, à la rencontre d’âmes errantes…

Au National Air and Space Museum, j’ai retrouvé Amelia Earhart devant son Lockheed.  
Façon de parler

Par contre, nous n’avons jamais, l’Ami Pat et moi, trouvé la plus grande bibliothèque au monde. (Ami Pat, rince toi l’œil comme je l’ai fait hier soir!... Nous n’aurons pas tout perdu! 😉
Et je ne veux lire aucun commentaire sur ce sujet.  
S’il vous plaît!

(En fait même chose pour le Capitol… Nous n’avons jamais trouvé par où y entrer… Ok, ok… On se garde une p’tite gêne encore ici…)

En route vers Philadelphie, Dimanche nous attendait avec une fuite de Prestone. Panne sèche. Nous avons poireauté un bon quatre heures, dans le… stationnement du McDo de Havre de Grace! Ben quoi? 
Farce à part, il me fut beaucoup plus facile, de trouver le Lock house et la Joe K’s Loop Trail dans une ville de 13,000 habitants! 
Mes premiers pas comme guide touristique!

Je termine ce long laïus par l’impression que me laissa la ville de Phila’ que l’on visita sur les chapeaux de roue en une heure trente, tout juste avant de reprendre la route vers le Québec. 
L’histoire de Franklin, et celle de la Liberty Bell qui se fendit en deux… deux fois! 
Sa si vieille, mais si belle rue Elfreth’s Alley encore
aujourd’hui habitée (mais pas par les mêmes personnes qu’en 1703 😉). 
La maison où Dame Betsy Ross fabriqua le premier drapeau des États-Unis pour Georges…

Phila’, la pauvre, avec certains de ces quartiers non recommandables. 

Mais dans le fond, quelle ville n’en a pas ? ... »

Addenda : un gros merci à Tante Miguèle pour m’avoir hébergée quelques heures la nuit avant mon départ, et j’en lance un autre à une Bonne Fée, qui m’a ouvert sa porte en pleine soirée pour me sauver de la pluie torrentielle qui essayait de noyer mon Petit Escape sur l’autoroute. Vous êtes des anges… xoxoxo

2 commentaires:

Zoreilles a dit...

T'es revenue, chère globe trotteuse! Je m'en vais de ce pas suivre quelques liens que tu nous partages, j'aurai l'impression d'être en voyage moi aussi.

P.S.: Moi, les Amish, ça m'intrigue et ça me fascine! Entre autres...

Les bibliothèques aussi mais ça, faut pas en faire de commentaires, hahaha!

Fitzsou, l'ange-aérien a dit...

Allo Zoreilles! Bien oui, revenue mardi en fin pm. Il y a une (ou des?) communauté Amish en Ontario (du moins près de Hamilton). Si jamais tu veux y faire un saut avec ton amoureux...
Pour le commentaire sur les biblio... en fait c'était plus concernant le fait que nous ne l'avons pas trouvé... Faut quand même le faire! ;-)

Histoire fleurie

Une journée s’annonçant d’un gris attristant, motiva la finalisation de ce billet, depuis longtemps semé en feuille. Ça va comme suit....