mercredi 27 septembre 2017

Beau, beau Témiscamingue!



« … Ouin… J’ai coupé ça court hier, avec mes sparages de week-end! J’en ai oublié de jaser des surprenants et si magnifiques paysages du Témis… Ceux qui s’étirent jusqu’à l’immense Lac Témiscamingue, et qui finissent par se noyer dans l’horizon… 
 
J’ai tu la singularité de ses granges jumelles, que l’on remarque un peu partout, plantées telles des œuvres d’art, sur les longues terres agricoles. Ce trait tellement caractéristique de ce coin de province…


J’ai aussi omis de souligner la brillance du splendide Lac des Quinze… De son eau frappée et satinée…


Beau, beau Témiscaminque!


Le samedi, y’avait des kiosques et des ateliers. Des œuvres de Frank Polson et sa légende des Sept Grands-Pères associée à sept valeurs : l’aigle et l’amour; le castor et la sagesse; l’ours et le courage; le bigfoot et l’honnêteté; l’orignal et le respect; le loup et l’humilité; la tortue et la vérité… Fascinant…


La fabrication de paniers d’écorce avec le sympathique Karl
Chevrier (l’artiste qui a créé dans le cadre de Culturat, la sculpture à la sortie de Notre-Dame-du-Nord… celle à l’effigie d’un danseur autochtone en costume d’apparat…). 

Je vous promets de tenter l’expérience d’un panier, à ma prochaine sortie en forêt.


Le Sculpteur Chiasson… ancien chirurgien, ancien pilote, laissant maintenant ses mains caresser le bois sous tous ses angles… Beau travail touché d’humour…


Il y eut bien sûr, le souper « 3 services » préparé et servi par la gang de l’Éden Rouge : un tartare de wapiti et œuf de caille; porc et orge parsemé de champignons du terroir; crème brûlée au thé du Labrador… Hummm… Un pantagruélique repas champêtre!


J’ai négligé la présence de JiCi Lauzon, de sa guit’ et de son nouveau spectacle. J’ai beaucoup aimé (même si en faisant des recherches hier, j’ai lu une diatribe salée de la part d’une journaliste à propos de ce dernier…). Difficile de contenter tout le monde…


Et maintenant que je fais amende honorable en ajoutant moults infos, je ne passerai pas sous silence, la présence sur scène des Frères Greffard… Wow! Tons justes, rythmes entraînants et surtout, large répertoire (il y en avait vraiment pour tous les goûts !...). Ils furent pour moi, une heureuse découverte.


Bon là… Je pense bien avoir fait le tour. Quoique… il me reste à vous parler de la vache à vœu… 


Mais ça, ce sera une autre histoire à venir… demain !!!... »

2 commentaires:

Zoreilles a dit...

On est gâtés de « t'entendre » raconter cette fin de semaine au Témis!

Fitzsou, l'ange-aérien a dit...

Merci Zoreilles! Je n'ai pas encore perdu le goût d'écrire publiquement ce que je vis, alors... autant en profiter.
L'an prochain soulignera le 10e anniversaire de ce blogue... qui sait ce que je déciderai à ce moment?
Ne faut-il pas savoir se retirer en Temps et lieu???...
Bonne fin de semaine! xoxoxo

G comme Golden Gate à vélo?...

L’idée de prime abord m’avait plu. Et avait également plu à Tendre Neveu. Mais c’était sans compter sur mon inexpérience et ma hantise d...