samedi 18 février 2017

Chronique d’un lendemain de veille



« … Nenon… Ne vous méprenez pas; je n’ai pas sauté sur une occasion pour passer outre à mon défi 28 jours sans alcool (qui va bon train cela dit...déjà 17 jours…). Je n’invente rien : j’ai assisté hier, puissante et fière, à ce premier concert-bénéfice du Fonds Ange-Gardien Harricana*.
 
Est-ce surprenant de constater cette gigantesque association santé-éducation? 
L’idée de ce fonds revient à Lise McGuire, physiothérapeute de formation. En 2016, secondée par Linda Perron, bien connue du milieu de l’éducation dans notre patelin, les deux comparses ont travaillé de concert pour offrir un service d’aide aux élèves démunis de la Commission scolaire Harricana. 
Méga beau projet!


Six cent cinquante billets vendus. Une salle encore plus pleine qu’au spectacle de Guylaine Tremblay. Première fois que je me rends au Théâtre des Eskers et que je dois faire la file à l’extérieur… 


Un succès vous pensez? Et bien… pensez-le! Et fort à part ça! 


Des... sopranos Brochu et Poulin aux Eve Darcy et Isabelle Leduc, toutes en mouvement au rythme des notes s’enfuyant de leurs violons (j’a-d-o-r-e VOIR jouer Eve!)… 


De... l’Ensemble à cordes du Conservatoire de musique de Val-d’Or (24 violonistes, 4 violoncellistes et une pianiste) à la toujours surprenante Valérie Jacob cravatée (dont j’ai redécouvert avec grand-grand plaisir l’immense talent et qui était toute en voix dans « Des mots, des mots » et « Entre la jeunesse et la vieillesse »; prenez le Temps de vous abreuver des paroles…)…


Du... magnifique texte de Jacques Salomé, déclamé avec ressenti par Frédéric Turgeon ("Conte de l’Homme qui semait des rêves de Vie". J'y reviendrai...)…


Au risque de me répéter une fois de plus: ohhh… combien j’ai aimé ma soirée!!


Paraît que ça reviendra… Et si cette année, l’activité s’est pointée le bout du nez en pleine semaine des Journées de persévérance scolaire, il y a fort à parier qu’elle se mariera à nouveau à cette période l’an prochain. 


S’agira de demeurer aux aguets… »
* « Du pain, de la musique et de la poésie », concert-bénéfice du Fonds Ange-Gardien Harricana

« Du pain, de la musique et… », Amos, février 2017

4 commentaires:

Zoreilles a dit...

Wow, t'es rendue une vraie chroniqueuse culturelle! Tu passes des belles veillées, dis donc!

Et sans alcool!

Fitzsou, l'ange-aérien a dit...

Merci Zoreilles! C'est drôle ton commentaire parce que ça m'a passé par la tête quand j'écrivais le billet...
Mais non, François Munger peut dormir sur ses deux oreilles... je ne lui volerai pas sa place!!!!

Zoreilles a dit...

Nous avons ici plusieurs chroniqueurs(euses) culturels(les) mais il n'y a rien que j'aime mieux que lorsque l'appréciation vient de quelqu'un dont ce n'est pas le métier!

Fitzsou, l'ange-aérien a dit...

J'aime l'idée de partager, de jaser des spectacles auxquels j'assiste, ne serait-ce que pour le fait d'encourager les gens à pousser leur curiosité hors de leur zone de confort...

Histoire fleurie

Une journée s’annonçant d’un gris attristant, motiva la finalisation de ce billet, depuis longtemps semé en feuille. Ça va comme suit....