samedi 25 février 2017

Boule noire en boule de neige



« … L’un de mes plaisirs avoués lors de ma Vie kuujjuammiut, fut de m’amuser à baptiser informellement, les chiens errants croisant ma route.
 
Mis à part Queue coupée (maintenant nommée Blandine et vivant sous les soins d’une Bonne Fée à St-Sauveur) et Achille (qui nous suivait toujours, Sue et moi, sur les talons), j’ai pris plaisir à côtoyer la belle Kuujju qui ressemblait tellement au husky-croisé-collie, le beau Sam, que j’ai eu la joie d’avoir comme compagnon pendant plus de 10 ans.

Maintenant bien établie à Amos (et plus le Temps passe, plus je pense que j’y resterai… mais… comme je me réserve le droit de changer d’idée…), depuis quelques semaines, je tente tant bien que mal, d’apprivoiser tranquillement, un nouvel ami. 

Beau Temps, mauvais Temps, le pitou (nous ne sommes pas encore assez intimes pour que je puisse connaître son sexe), trône sagement sur le haut de sa dune blanche. 

Impossible de le manquer, son domaine se trouve sur le trajet qui mène à Papa Fitzsou!

Hier j’ai décidé de lui donner un nom. Il (elle) sera pour moi, Boule noire!

Je vous redonne de ses nouvelles dès que j’aurai réussi à lui faire accepter… ma main!!! »
« Boule noire », Amos, février 2017

4 commentaires:

Sally Fée a dit...

Oh!!! J'ai hâte de connaitre d'avantage Boule Noire (moi aussi, j'ai cette tendance à baptiser les amis chiens que je rencontre)!

:O)

Fitzsou, l'ange-aérien a dit...

Trop drôle Sally Fée! Ce matin j'avais une remarque d'une amie FB: imagine-toi que j'ai photographié son chien!!! Je sais maintenant qu'il s'appelle Shaggy.
J'attendrai son autorisation pour continuer à lui inventer des histoires. Le moins qu'on puisse dire, c'est que ça devient un fait cocasse!!!

Zoreilles a dit...

Le monde est petit en Abitibi... même pour les pitous!

Fitzsou, l'ange-aérien a dit...

Tu parles Zoreilles! Le chien appartient à une ancienne collègue de travail! Je ne savais même pas qu'elle habitait ma rue!

Histoire fleurie

Une journée s’annonçant d’un gris attristant, motiva la finalisation de ce billet, depuis longtemps semé en feuille. Ça va comme suit....