vendredi 13 octobre 2017

Ouhhhh… Vendredi 13 !!!...



« … Qu’est-ce qu’on fait de ces vendredis? On se cache sous un lit? On reste peinarde dans son logis? On attend les ennuis? On fuit ses ennemis? On tait ses envies?... 
 
Ou…

On sort prendre l’air? On assiste à des funérailles? On rend visite à un Papa Fitzsou?  On appelle des Amis? On va au cinéma?...

Ouin… Un peu de tout ça est beaucoup mieux que ce qui précède !…

En fait, j’aurais pu en profiter aussi pour étendre une brassée. Non pas que je voulais laver mon linge sale en famille… mais je sens approcher le last call pour le sèche-linge extérieur!

Alors… Constat…

Le Temps qui nous gèle est presque à nos portes. La froidure des matins s’installe déjà sans vergogne. Les feuilles jaunies sombrent sur le sol du haut de leur piédestal en de lentes valses alanguies. Les couleurs recouvrent tranquillement la couche terrestre, avant que ne s’étende l’édredon tout blanc de la prochaine saison. 

J’aime l’automne et son air frais. J’aime l’idée des mijotés d’orignal qui parfumeront l’appart lorsque dehors boudera (mon Grand a été chanceux!!!...). J’aime imaginer la douceur du doudou-jaune-moutarde-pelucheux que je glisserai sur mes genoux, en attendant que… 

En attendant que

D’ici là, n’ayez crainte : je continuerai de laver mon linge sale, mais le ferai sécher discrètement, dans la chaleur de mon foyer… »

4 commentaires:

Zoreilles a dit...

Bravo à ton Grand qui a été un chasseur chanceux. Ici, ce n'est pas le cas. Enfin... pas encore!

Bon vendredi 13, c'est peut-être un jour de chance qui sait?

Le factotum a dit...

Surtout ne taisez jamais vos envies.
Bonne chance Zoreilles.

Fitzsou, l'ange-aérien a dit...

Zoreilles... je suis contente moi aussi pour lui (et pour moi!) J'adore les pièces de viande qui cuisent lentement au four par les après-midis frigorifiants!!!

Fitzsou, l'ange-aérien a dit...

D'accord M. Le Factotum... je vais vous écouter! ;-)

G comme Golden Gate à vélo?...

L’idée de prime abord m’avait plu. Et avait également plu à Tendre Neveu. Mais c’était sans compter sur mon inexpérience et ma hantise d...