mercredi 18 octobre 2017

Billet spécial pour Personne Spéciale



« … Je discernais par la fenêtre du salon, les prémices de l’aube. Le soleil étirait lentement ses rayons entre les feuilles du bouleau d’en face, celles s’accrochant à l’été indien. Y brillait, un éclat supplémentaire de camaïeu.
 
Aucun mouvement n’affectait le tableau. Calme plat. Chuttt… Le vent dormait encore…


Curieuse, j’apportai caméra et café sur le patio derrière. Éblouie par cette claire vision matinale, j’arrêtai le moment. Parce que de ça, j’étais capable


Je pris le Temps d’admirer la lente décoloration céleste. J’inventai un cœur d’amour pur dansant au bout d’une ramification. Le voyez-vous, un peu à gauche? Se profilaient aussi le dôme de la cathédrale dressant subtilement sa foi et l’hôpital gardant ses secrets de polichinelles… Au loin, trois oiseaux branchés observaient mon manège. 


Je fabuleComment savoir ce qui se passe vraiment dans la tête des autres, incluant celles des volatiles?...


Le ciel était strié par la trace d’une envolée vers un lointain ailleurs. Mystère et voile de nuages… Ça m’a fait rêver de voyages… 


Justement


Je projette pour 2018, un San Francisco raisonnable en compagnie de Tendre Neveu. D’ici là, on se préparera : on lira, on fouillera, on s’informera, pour finir, fort probablement, par remettre le tout entre les mains d’experts, comme ceux qui se cachent chez Voyages Plamondon


Parce qu’on fera ce qu’il faut n’est-ce pas, pour en faire une belle escapade?


Bon quinzième automne mon Tendre Neveu !... »

Aucun commentaire:

Histoire fleurie

Une journée s’annonçant d’un gris attristant, motiva la finalisation de ce billet, depuis longtemps semé en feuille. Ça va comme suit....