mardi 22 août 2017

Jojo Moyes et cie



« … Encore une histoire de maison! Je devrai méditer là-dessus un de ces quatre pour essayer de comprendre ce qui me ramène toujours à ces boîtes-à-habiter! Surtout en ce qui concerne les jaunes*!  
Mais ça, je me souviens très bien c’est de la faute-à-qui
 
« Sous le même toit » … J’avais eu un coup de cœur pour la première de couverture de ce bouquin lors de mon passage en mai dernier, au Salon du livre de l’A-T qui se déroulait à Rouyn-Noranda.


Jojo Moyes… L’auteure de « Avant toi » et d’ « Après toi » (c’est ce que j’appelle avoir de la suite dans les idées!…). De bien d’autres aussi… Je n’en étais pas à son premier livre. 
Et je souhaite que ce ne soit pas le dernier

J’avoue… C’est à l’eau de rose. Mais après tout, qui n’aime pas les roses? Ne serait-ce qu’une fois ou deux par année, en pétales, en thés, en parfums, en visions de la Vie ou… en chimères?... 😌

J’avais une soixantaine de pages lues quand, au retour de la visite plus ou moins trihebdomadaire à Papa Fitzsou dimanche dernier, je me suis callée dans la chaise de cuirette-verte, pour plonger tête première dans ce rocambolesque héritage d’une vieille « centenaire ». Personne? Habitation?...

Quand la chaleur eut descendu les quelques marches menant au stationnement (!), je m’installai sur la chaise en osier-blanc-qui-perd-sa-couleur jusqu’à ce que le soleil se pousse derrière l’édifice voisin.

C’était l’heure d’arrêter vous pensez? Oh que non! C’était juste le Temps de rentrer pour mieux continuer, affalée sur les coussins gris du canapé!

... L’ai terminé hier, fin pm. Je m’accuse d’avoir troqué la lecture à l’exercice par un Temps splendide, tout un jour durant. Coupable! Mais si j’en crois les écrits de ma Jeune Sœur Chérie, c’était pour venir au secours de mes neurones… 

Bien entendu… 😉… »
* « Et si c’était ça le bonheur? » Francine Ruel, Libre expression, 2005

Aucun commentaire:

Lettre dans l’au-delà

« Chers Parents,   … Ce sera la première et la dernière fois que je m’adresserai ainsi à vous deux. La raison est bien spéciale : ...