dimanche 22 juillet 2018

Jaune canola


Je ne peux m’empêcher de répéter le geste chaque été que le bon Dieu ramène : photographier les immenses champs de canola (et non de colza! 😉)! 

Celui sur la première photo, siège fièrement aux abords du chemin du Pont-Champagne à Vassan. 

Curieusement et inversement, le second gîte sur le chemin Saint-Viateur à Trécesson. 
 
Cette année, je me suis gâtée!

L’idée est toujours de tenter de capter la lumière qui se dégage de ces paysages. Cette espèce de faux soleil, étendu de tout son long jusqu’à toucher l’horizon. Et j’aime bien quand ils baignent dans les gris-bleu de l’infinitude céleste. 

Il y a quelques jours, nous revenions, Tendre Neveu et moi, d’une mission de reconnaissance concernant un besoin d’information en vue de notre escapade franciscanaise prochaine. C'est sur le chemin du retour que je répondis à une impulsion du moment: un ciel marabout et une vieille grange à contre-jour attirèrent mon attention… Je pris 3-4 clichés. 

Arrivée chez-moi, je me suis empressée de transférer mes « précieux » du cellulaire à ma boîte de messagerie. Mais voilà-tu-pas que j'ai supprimé les clichés avant même qu’ils ne se rendent… 

Résultat?

Celui qui reste est le seul qui a été plus rapide que moi et qui a échappé à la tornade-que-je-suis (façon de parler… en réalité je suis très zen!!! :-0).

En ce qui a trait à la deuxième photo, prise quelques jours plus tard et dans un autre ailleurs, pour cette dernière, j’ai pris tout mon Temps!...

Aucun commentaire:

Histoire fleurie

Une journée s’annonçant d’un gris attristant, motiva la finalisation de ce billet, depuis longtemps semé en feuille. Ça va comme suit....