Passer au contenu principal

D’ombre et de lumière


Premier café - J’avais pris place sur la marche du grand patio couleur orange vieilli. Devant moi, se dressait l’est et son soleil levant, baignant de lumière un grand arbre à la Diouf. J’en aurais fait mon Ami. 
 
De l’arbre. De Diouf aussi.

Le dos bien droit, l’extrémité des index repliés sous les pouces, je tentai une forme de méditation sensorielle. Sous le bruit de fond du chant de la tourterelle au sud, je laissai quelques tui-tui-tui-tui, toudouou-toudouou-toudouou, truit-truit-truit et driiii emplirent mes oreilles.

D’imperceptibles odeurs de rosée et de marais caché flottaient dans l’air tendre du matin. Sur mon visage, offert sans retenue à ce début de samedi, je percevais une douce chaleur, caresse gratuite, réconfortante.  

J’aimais

Les pissenlits, boutons de plumage transparent, se tenaient roides et fières sous un feuillage nimbé de lumière. Gorgée de café au lait

Deuxième café – Les maringouins me harcelaient de leur bourdonnement troublant. J’étais bien protégée. Rien à craindre. L’instant restait bucolique.

La fidèle Mia allait et venait, cherchant ici et là quelques mystérieux reliquats de fromages, sushis ou gâteau au chocolat. La veille, nous avions laissé les framboises couronner le départ de l’Amie Cab. Elle s'envolait vers d’autres cieux. Le feu de joie en avait été témoin. Avait été témoin aussi, de mes années de Vie soulignées à coup de chandelle. Une seule fut bien assez. 

« Ar-ar-ar » fit une corneille au loin. « Tut-tut-tut » lui répondit un inconnu.

Inconsciemment, je retenais mon souffle. 

« Exhale-Inhale » aurait chanté Holubowski.


Quand j’ai réouvert les yeux, les boules blanches s’étaient mises à danser…

Addenda : J’avoue… je n’ai aucun talent pour reproduire en mots, les notes que m’ont faites entendre les oiseaux vassanois… Tout ce que je peux dire, c’est que c’était beau!...

Commentaires

Le factotum a dit…
« Ar-ar-ar » fit une corneille au loin.

Je dirais plutôt: Har-war-harhhhhh!
Comme vous le voulez M. Le Factotum. J'ai déjà décrié mon incompétence en la matière...
Bonne St-Jean!
Le factotum a dit…
Vous savez bien que ce n'est que pour vous narguer un tout petit peu.
Bonne St-Jean.
Une journée extraordinaire s'annonce pour tous les québécois.
Effectivement beaucoup plus ensoleillée que celle qui avait été annoncée! ;-)

Messages les plus consultés de ce blogue

Histoire fleurie

Après le rose, le blues : fracture d’ego!

Lettre dans l’au-delà