vendredi 13 janvier 2017

« Il était un petit navire (bis)



« … Qui n’avait ja-ja-jamais navigué (bis)…Ohé, ohé!...
 
… Il entreprit un long voyage (bis)… Sur la rivière-ère-ère jusqu’à La Motte(bis)… Ohé, ohé!...

… Au bout d’une multitude d’années (bis)… Les vivres vin-vin-vinrent à manquer (bis) … Dépanneur fermé!...

… On tira à la courte paille (bis)… Pour savoir c’qui-c’qui-c’qui serait sauvé (bis)… Ohé, ohé!…

… Le sort tomba sur le lieu culte (bis)… Ce fut ce qui-qui-qui fut restauré (bis)…  Ohé, ohé!…

… On fit au ciel plein de prières (bis)… Espérant sau-sau-sauver le village (bis)… Dans-son-entier!…

… Au même instant, branle-bas de combat (bis)…  Dans les rangs d’la-d’la-d’la communauté (bis)… Ohé, ohé!...

… Des petits talents dans les chaumières (bis)… Surgirent par-par-par plusieurs milliers (bis)… Ohé, ohé!...

… Ainsi le village fut sauvé (bis)… Depuis on ne-ne-ne cesse d’innover (bis)… Ohé, ohé!...

… Si ce billet vous fait sourire (bis)…  Je vais vous le-le-le recommencer (bis)…  Ohé, ohé!...

« Le vaisseau brun », La Motte, janvier 2017

2 commentaires:

Zoreilles a dit...

J'aime bien ta petite chanson, hahaha!

Sylvie Dénommé a dit...

Merci Zoreilles! Me suis amusée...

Et si je vous jasais ça?

Elles mirent plus de seize heures pour rouler les 1400 kilomètres séparant Amos d’Alma. Alma d’Amos. Entre les deux, elles avaient péd...