Passer au contenu principal

« Il était un petit navire (bis)



« … Qui n’avait ja-ja-jamais navigué (bis)…Ohé, ohé!...
 
… Il entreprit un long voyage (bis)… Sur la rivière-ère-ère jusqu’à La Motte(bis)… Ohé, ohé!...

… Au bout d’une multitude d’années (bis)… Les vivres vin-vin-vinrent à manquer (bis) … Dépanneur fermé!...

… On tira à la courte paille (bis)… Pour savoir c’qui-c’qui-c’qui serait sauvé (bis)… Ohé, ohé!…

… Le sort tomba sur le lieu culte (bis)… Ce fut ce qui-qui-qui fut restauré (bis)…  Ohé, ohé!…

… On fit au ciel plein de prières (bis)… Espérant sau-sau-sauver le village (bis)… Dans-son-entier!…

… Au même instant, branle-bas de combat (bis)…  Dans les rangs d’la-d’la-d’la communauté (bis)… Ohé, ohé!...

… Des petits talents dans les chaumières (bis)… Surgirent par-par-par plusieurs milliers (bis)… Ohé, ohé!...

… Ainsi le village fut sauvé (bis)… Depuis on ne-ne-ne cesse d’innover (bis)… Ohé, ohé!...

… Si ce billet vous fait sourire (bis)…  Je vais vous le-le-le recommencer (bis)…  Ohé, ohé!...

« Le vaisseau brun », La Motte, janvier 2017

Commentaires

Zoreilles a dit…
J'aime bien ta petite chanson, hahaha!
Sylvie Dénommé a dit…
Merci Zoreilles! Me suis amusée...

Messages les plus consultés de ce blogue

Histoire fleurie

Après le rose, le blues : fracture d’ego!

Lettre dans l’au-delà