vendredi 13 avril 2018

Profond regard


Rouyn-Noranda, un lundi soir d’avril – Le madelinot Mario Cyr, avait délaissé son patelin pour venir nous rencontrer, nous Témiscabitibiens, qui occupions tous les sièges du parterre du Théâtre du Cuivre. Impressionnant! Je m’attendais, sans le sous-estimer, à tout au plus quelques dizaines d’intéressés. Dont j’étais. Bien évidemment.
 
Pendant deux heures, il nous a entraîné dans ses mers et océans, de l’Arctique à l’Antarctique, effleurant au passage d’autres pays, d’autres paysages marins. Faut dire que tous ensemble, nous avons plongé avec lui dans l’obscure réalité de son travail : plongeur-explorateur-caméraman-photographe des profondeurs spécialisé en eau froide. En fait, il en existe 15 comme lui… dans le monde entier! Pas rien!

Avec simplicité et touches d’humour, il nous a partagé ses expériences professionnelles insolites, passant des anecdotes à un tas d’info scientifiques intéressantes. Des effets d’éclairage sobres mais réussis, et une trame musicale appropriée, apportaient du mouvement au montage visuel de photos et vidéos. 

Ainsi, en ce sobre lundi, ai-je appris que l’eau n’est jamais plus froide que -1.8c puisqu’à -1.9c elle fige. On s’y trouve donc (apparemment… brrrr…) plus confortable qu’à affronter des -40 frigorifiant! 

J’ai aussi appris que les requins étaient des poissons plutôt sympathiques qui n’ont rien à voir avec Jaws… Appris que le thon rouge était en voie d’extinction ainsi qu’une sorte de tortue dont j’ai oublié le nom. Principaux prédateurs des méduses, leur tranquille disparition, expliquent que ces dernières envahissent tranquillement mais assurément toutes les eaux. Et elles, elles bouffent les krills dont se nourrissent les baleines et autres animaux marins… On doit s’inquiéter...

Bref, aucun regret d’avoir fait la 117, même si ça impliquait un retour tôt matin mardi, direction Val d’Or. 

« Les yeux de la mer » : ceux d’un Madelinot qui connaît son métier en plus de ne pas avoir froid… aux yeux!!! 

Littéralement le cas de le dire!

4 commentaires:

François Sobieraj a dit...

ça devait être rudement intéressant. En tout cas, votre texte donne formidablement envie de s'y intéresser. Bravo Madame Fitzsou !

Fitzsou, l'ange-aérien a dit...

Merci beaucoup M.François! Vous êtes bien gentil!
Effectivement, si jamais un jour Mario arrive à exporter sa conférence sur vos terres françaises, empressez-vous d'aller l'écouter!

Zoreilles a dit...

Oui, Monsieur François a raison, tu donnes envie de s'y intéresser tellement tu décris bien cette soirée que nous avons beaucoup aimée nous autres aussi.

Pour ces 15 plongeurs en eau froide qui sont trop peu nombreux dans ce monde, ce que j'ai retenu aussi, c'est qu'ils ont tous plus de 50 ans comme le disait Mario Cyr. Ils sont donc en voie d'extinction comme certaines espèces qui sont aujourd'hui menacées par nos comportements d'humains pas toujours conscientisés à l'environnement.

Fitzsou, l'ange-aérien a dit...

C'est vrai ça Zoreilles, ce point m'avait échappé. Qui prendra la relève? Certainement pas moi!...

Lien entre insomnie et Leclerc

L’épisode ne date pas d’hier. Plutôt, d’avant-hier. La chaleur m’écrasait et me maintenait captive, collée aux draps froissés. Les voila...