vendredi 6 avril 2018

Ell’a-gagné-ses-zé-paulett’-tes


La Vie est bien faite : je crois mordicus, qu’elle s’organise toujours pour mettre sur notre chemin un Celui ou une Celle, qui nous stimule à continuer d’avancer, quoi qu’il advienne.
 
Un Celui ou une Celle qui nous fait croire à… Nous fait croire que… 


Je ne sais pas qui le premier ou la première, a cru à Celle dont je veux vous entretenir ici. Celle qui m’inspire les mots qui suivent…

Et si un jour, une belle blonde bien épaulée débarquait chez-vous, toute de pétillance vêtue, et coiffée sans gêne d’un entre-gens débordant?...

Et si… elle passait de main en main, refroidissant les ardeurs des uns tout en réchauffant celles des autres?...

Et si… elle prenait place, comme une reine dans ses beaux atours, autour d’une tablée bien remplie, pour s’éclater en gorges déployées?...

Et si… elle étalait au grand jour, ses mœurs bien régionales doublées de voluptés eskeriennes*?… 

Et si… Alors oui, voilà : cette fière pette qui se pavane cintrée d’or, devient fierté pour nous, Témiscabitibiens (iennes)! Après une chaude (?) lutte, l’Amossoise a gagné sa place! Elle sera de la Fête avec tambours et trompettes, sur les plaines de la belle Québec. Je l’imagine déjà, se trémoussant sur des airs engagés. 

Toujours est-il…

Quand j’aurai complété mon « Défi 100 jours sans alcool » le 11 mai prochain, devinez vers qui (quoi…) je me tournerai ???...
*Ce mot est pure invention. Droit d’auteur 😉
 « Source : Le Citoyen, 4 avril 2018 »

4 commentaires:

Le factotum a dit...

Je reconnais votre goût absolument débordant et mousseux pour le petit boire local.

Sylvie Dénommé a dit...

Vous avez tout compris M. Le Factotum! J'aime bien l'Amoszus aussi...

François Sobieraj a dit...

A la bonne vôtre !!!

Sylvie Dénommé a dit...

Pas tout de suite M. François; je ne lèverai pas mon verre avant le 12 mai!

Histoire fleurie

Une journée s’annonçant d’un gris attristant, motiva la finalisation de ce billet, depuis longtemps semé en feuille. Ça va comme suit....