Passer au contenu principal

L’Art de dire adieu



Toujours dans la même veine que le billet d’hier (que voulez-vous, en tant qu’infirmière-au-Temps-retrouvé, les veines… ça restent une ligne de Vie importante pour moi!!!…), ainsi…
 
« … Ce matin, je constate et partage avec vous, un petit bijou de réalisation, radotage pour certains d'entre vous, bien sûr, puisse qu’il en a déjà été question dans un billet antérieur (dont j’ai oublié bien évidemment, et le titre et la date de publication…).

Il s’agit de la maison miniature à l’échelle 1 :12, réalisée au fil des années, dans le sobre atelier situé sur le terrain de l’ancienne Base Figuery. Elle représente une preuve tangible de la patience, de la persévérance, de la passion, qui m’habite. 

Constat… et non vantardise… ;-)

Elle avait été sagement remisée dans un entrepôt, attendant que je délaisse le Grand Nord pour le Petit. Mais force étant de constater, que malgré le grand attachement que j’éprouvais pour « elle », le manque de place adéquate pour poursuivre les travaux de finition faisant défaut, je dus m’en séparer.

C’est avec un serrement à la poitrine, que je portai, avec l’aide de mon Grand, il y a déjà plusieurs jours de cela, l’œuvre inachevée à l’école alternative Papillon d’Or* de Vald’Or, espérant ainsi éveiller chez quelques élèves, le désir sincère d’en faire leur maison de rêve… 
 
… ou encore, leur donner le goût de devenir un jour, charpentier-menuisier, architecte ou simple bricoleur du dimanche???... »
 
"Adieu maison de rêve", St-Mathieu, avril 2010

Commentaires

Messages les plus consultés de ce blogue

Je te dis adieu

Quand la peur nous fait avancer

Jeune Sœur Chérie, te souviens-tu…