Passer au contenu principal

Caramel chez les Inuits



La sonnerie du cellulaire s’était faite entendre bien tôt ce matin-là. En effet le vol devait quitter Montréal à 8 :00 au lieu du 10 :00 habituel. Chasse obligeait…
 
Pour ne pas prendre de risque inutile, j’avais aussi demandé le réveil de l’hôtel. Il ne fallait pas que Caramel manque cette envolée initiatique vers le Moyen-Nord Québécois. 

La température étant clémente, nous pûmes observer les Laurentides d’en-haut, puis le Lac St-Jean pour finir par nous perdre quelque part entre le Nord et le Nord. Les nuages obstruèrent notre vue du sol et nous laissèrent flotter dans ce monde imaginaire de volutes paradisiaques.

Une fois revenus sur terre, je n’osai sortir Caramel de sa cachette directement à l’aérogare. J’attendis d’être seule avec lui au Newviq’vii, l’épicerie du coin, pour l’asseoir confortablement entre les poivrons et les carottes. Sur le chemin du retour, je pensai qu’une photo au beau milieu du raccourci serait aussi une bonne idée. Ainsi, la Nuvuuk Bay Street, se déroulerait derrière lui sans façon et du coup, laisserait voir, et la Koksoak dans une mince partie de sa splendeur, et la maison où il habiterait pour les prochaines semaines.

Le lendemain de son arrivée, Caramel sauta dans le petit sac rouge aux cordelettes noires pour se rendre au bureau. Bien que situé à deux pas de là, on fit exprès d’allonger la marche, histoire de bien s’oxygéner et de prendre conscience de la zénitude de ce trajet matinal.

Toute la journée, Caramel veilla sur les écrits se déroulant sur le minuscule portable. En après-midi il offrit gentiment son aide pour monter les pochettes du programme « Drop the Pop »*. Ceci fait, nous reprîmes la route vers la maison.

En secret, Caramel espérait bien vivre quelques autres moments insolites et précieux. 

Mais ça, seul l’avenir le lui apporterait sur un plateau d’argent…

* programme faisant la promotion des saines habitudes de vie en incitant les jeunes Nunavimmiut pendant une semaine, à laisser de côté les boissons sucrées et à les remplacer par des breuvages santé







Commentaires

Zoreilles a dit…
C'est comique de voir Caramel dans toutes sortes d'endroits de ton quotidien!
Le factotum a dit…
J'aurais aimé voir la tête du gérant vous voyant installer Caramel dans son étalage de fruits et légumes et lui donnant vos explications en Inuktitut.
Zoreilles, finalement j'aime bien le défi!!
M.Le Factotum, je crois que le gérant est anglophone non?...
Anyway, je me suis dépêchée parce que je sais qu'ils n'aiment pas habituellement que l'on prenne des photographies dans les épiceries (plusieurs Allunaq photographient les prix!!!)

Messages les plus consultés de ce blogue

Quand la peur nous fait avancer

Derniers mots

Je te dis adieu