lundi 26 juin 2017

Chemin de St-Rémi 7– Lettre à Moi-même



« … Chère Moi-même,
 
Comment résumerais-tu ce Chemin? Par des mots aussi calmes que solitaires? Des mots qui flotteraient sur l’eau, couleraient sur les roches? Des mots qui se blottiraient dans les bras des montagnes? Qui aspergeraient de gestes d’amour le quotidien de toutes ces personnes ayant croisé ta route?

Ou oserais-tu déclamer la tiédeur des sous-bois où tu t’es infiltrée chaque jour? Raconter ces plantations que tu t’es gâtée à vadrouiller?

Avouerais-tu enfin savoir que le Massif du Sud n’est pas dans la région de Charlevoix? Dirais-tu avoir laissé les remords du nord, les levers de l’est, les étreintes de l’ouest se fondre dans le sud?
 
Je pense que toutes ces questions se répondent par un « oui » franc et sonore!  
Avoue que tu as aimé

Extirpe de ton sac à dos Fitzsou, pour les loger dans ton cœur à jamais, ces rencontres extraordinaires. Surtout celles de Saint-Paul : la poignée de main de M. Le Maire, venu vous souhaiter la bienvenue après vous avoir croisées sur la route…

Celle de M. Langevin et de son incroyable jardin. Mme Réjeanne, sa jasette, le petit verre de porto et la drôle de coïncidence de ce frère médecin vivant à Amos. L’histoire de l’église, l’accueil chaleureux de M. Michel. 

Là, et partout ailleurs. Dans tous les villages traversés, dans toutes les chaumières habitées…

Et l’autre marcheuse, ta consœur de Chemin, devenue confidente et amie? Ton acolyte, celle qui faisait que vous étiez paire… Celle au pas plus rapide que le tien, qui filait la route avec ardeur. Elle aussi, a été une superbe rencontre, n’est-ce pas?

Ne regrette rien. Digère le tout, et p’t’être bien qu’à l’automne, Sainte-Apolline-de-Patton t’accueillera à nouveau dans son giron pour te propulser vers St-André de Kamouraska. 

Va savoir…

Moi-même xoxoxo… »
p.s. Ha! J’oubliais : BRAVO pour l’exercice !!!...

5 commentaires:

Zoreilles a dit...

Et moi je te dis bravo à mon tour mais bien plus que pour l'exercice!

Bien sûr, tu y retourneras, tu as tout à gagner, que ce soit à St-Rémi ou ailleurs. Tu fais de si beaux constats, de si sages réflexions, de si belles rencontres humaines.

J'écrivais à Clo-clo hier soir, parce que je suis tombée sur quelque chose et j'ai pensé que ça pouvait l'intéresser un jour et toi aussi. C'est le « Compostelle » madelinot qui est en développement actuellement. Pourquoi pas le refaire, au complet ou en partie, mais sur le bord de la mer?

http://www.tourismeilesdelamadeleine.com/fr/sentiers-entre-vents-et-marees/randonnee-pedestre/

En tout cas, ça fait rêver...

Sylvie Dénommé a dit...

Ah oui! Le Compostelle Madelinot... j'en ai entendu parler par mon Amie Ghi. Justement, j'ai passé le week-end chez un madelinot du même nom de famille que le tien (mais apparemment vous n'êtes pas apparentés).
Je vais aller zieuter le site.
Merci pour l'info!
p.s. Hey! Eille! Tu pourrais te joindre à cette expé!!! ;-)

Le factotum a dit...

Justement ma belle-soeur est à le faire aux ÎLes, cette semaine, ce compostelle.
C'est parti.

Sylvie Dénommé a dit...

M. Le Factotum, j'ai bien hâte que vous m'en donniez des nouvelles...

Zoreilles a dit...

Et moi aussi, très hâte d'avoir des nouvelles du « Compostelle Madelinot »!

Pour le moment, Fitzsou, je ne pourrais pas me joindre à aucune marche de la sorte, mes genoux sont en mauvais état, j'ai consulté, ce sont les tendons, ça pourrait être long. Je ne suis pas handicapée trop au quotidien pour l'essentiel mais de là à entreprendre une longue marche...

Tu es allée chez l'un de mes homonymes qui n'était pas parent avec moi? Tu devais être hors région! Tu m'intrigues!

Histoire fleurie

Une journée s’annonçant d’un gris attristant, motiva la finalisation de ce billet, depuis longtemps semé en feuille. Ça va comme suit....