Passer au contenu principal

"Le noroît...

... s’est levé sur cette fin d’été... Ce soir, tout au bout de mon quai, il s’est engouffré entre les diverses couches de chandails en polyester que j’avais enfilé...

Chandails et foulard...

Il a soulevé à l’horizontal, le bas de vent, gémissant du haut de son mât...

Il a ridé la surface de l’eau, comme le font les années sur ces visages bien-aimés...

Il a transporté cette fraîche odeur d’automne, maintenant si près de nous...

Il a fait danser mes « bébés », amarrés pour quelques dernières semaines...

Nostalgie d’un quatorze septembre... »

Quoi? Quatorze septembre? Dieu du Ciel et de la Terre... Mais c’est l’anniversaire de ma Jeune Soeur Chérie!...

Mais comment puis-je terminer ce jour sur de telles notes mélancoliques, alors qu’il devrait plutôt connaître son apogée dans la liesse et l’allégresse?...

Pour toi ma Jeune Soeur Chérie, la plus virtuelle des cartes d’anniversaire, mais aussi la plus personnelle malgré son large lectorat, car c’est avec fierté que je clamerai haut et fort, combien tu m’es aussi précieuse que le plus précieux des trésors; combien ta détermination et ta joie de vivre sont pour moi sources inépuisables d’inspiration de vie; combien ton entrain et ton imagination féconde peuvent alimenter l’esprit créatif de tous ces « p’tits prouts » qui ont la chance de t’avoir comme professeur...

Puisses-tu connaître, que de bien-être matériel, physique, psychologique et social... La paix du coeur et de l’âme...

Accompagné du sourire d’un ange...

Peu importe qui il soit...

Commentaires

Anonyme a dit…
Wow!!! Sans aucun doute l'une des plus belles cartes d'anniversaire que je n'aie eu la chance de recevoir... Merci beaucoup pour tous tes bons voeux et surtout pour tous ces mots que ''l'ange'' a su te faire aligner, pour moi.

En passant, j'ai reçu une invitation pour aller voir le show de Fred Pellerin, à Vald'or, il ne restait plus que 4 billets... J'espère que le ciel sera clément pour les dames âgées d'Amos! Hi hi hi! xxxJSC
Je m'empresse à mettre l'Univers Infini en action... au moins pour les deux plus "gentilles vieilles dames" de la ville...xoxo

Messages les plus consultés de ce blogue

Je te dis adieu

Quand la peur nous fait avancer

Jeune Sœur Chérie, te souviens-tu…