Passer au contenu principal

L’Indice Bohémien



« … C'était un bon dimanche matinDehors le Temps se faisait gris. Comme par hasard, l’édition de L’Indice Bohémien*, journal mensuel sur la Vie culturelle témiscabitibienne, reposait à mes côtés. 
Alors
 
Je me suis glissée entre les pages, savourant chacune d'elles lentement, comme on le fait d'une boîte de pralines, laissant fondre dans ma tête, la différente saveur des mots. Je partage…

J’ai adoré le magnifique éditorial de Lise Millette et sa poésie torsadée entre les lignes, tel ce passage:

« … De croire que l’homme et son âme se nourrissent aussi de beautés secrètes, d’imagination sauvage, d’improbables rencontres entre le pinceau et des petits pots de peinture d’acrylique, de notes qui volent sur le dos d’une perdrix… »

« … De notes qui volent sur le dos d’une perdrix… » N’est-ce pas magnifique?...

J’ai aussi apprécié la chronique « Le hasard pour présent » de Philippe Marquis. Il nous rappelle nos Vies top chrono, où « … tout est prévu, tout se calcule… ». Il nous invite « … à l’avenir, d’offrir le hasard pour présent… ».

 « Vous déambulez en suivant votre instinct. Le souvenir d’une connaissance traverse vos pensées comme une feuille tombe d’un arbre. Au moment de franchir une rue, cette personne vous salue en souriant. Oui, c’est bien le fruit d’un drôle de charme. Il tombe de l’arbre sans qu’on sache pourquoi et atterrit au bon endroit. Je sais que vous avez goûté, de différentes façons, à des moments de ce genre. Cela advient davantage lorsque l’esprit se libère, quand la routine est cassée… » (Philippe Marquis, p. 4, L’Indice Bohémien, décembre 2017/janvier 2018)

Je vous propose de prendre un Temps d’arrêt en décembre. Pour y réfléchir…

Cette édition de l’Indice Bohémien suggère aussi quelques livres dont « Coupables », de l’auteure abitibienne, Isabel Vaillancourt aux Éditions du Quartz. Livre dont je me laisserai sûrement charmée en 2018…

Celui de Charline Desrosiers, jeune amossoise de 15 ans, « L’homme de l’aéroport », m’interpelle drôlement également. Je crois bien que j’investirai le $3.00 pour me le procurer à la Papeterie Commerciale d’Amos… 😉 Alors...

Ça que ça donne la lecture de l’Indice Bohémien par un bon dimanche matin!!!... »
* L’Indice Bohémien, décembre 2017/janvier 2018

Commentaires

Violonsyl a dit…
La simple lecture de ce texte amène le calme, et fait éclaté l'horaire trop chargé. Prendre quelques minutes pour te lire,et les suivantes pour savourer l'arrêt.
Violonsyl a dit…
Éclater , je sais...er pas é !!! Le truc de "vendre" et "vendu" !
Sylvie Dénommé a dit…
Tu me fais rire Violonsyl! Moi j'ai une armée de correcteurs qui sont constamment aux aguets de mes fautes d'inattention (en particulier un certain M. Le Factotum!!!).
Tu es pardonné! (d'ailleurs, ne te gêne pas pour me corriger au besoin!)
Merci pour ton commentaire. Un dernier billet ce soir et je "ferme" pour le Temps des Fêtes.
Voyage oblige...ra!!! ;-)

Messages les plus consultés de ce blogue

Histoire fleurie

Après le rose, le blues : fracture d’ego!

Lettre dans l’au-delà