dimanche 30 avril 2017

12- Le retour

"... Dimanche, 9 avril 2017

Ma main trace sur le papier déjà fripé par des milliers de mots, ce qui, explicitement, exprimerait la paix qui sommeille en moi.
Comme si la plume elle-même se faisait légère et appliquée. Comme si chaque lettre se voulait encore plus belle.
Étrange sentiment...

Je profite de ce "peut-être" dernier matin, pour me baigner dans tous ces bruits provenant du terrain d'atterrissage voisin.
Des ronronnements doux aux plus bruyants, des plus petits aux plus grands monstres volants, je vis et j'entends chaque son, chaque mouvement, comme quand on fait des provisions. 
En prévision.
Des départs...

Mon regard se pose par-dessus l'affreux muret brun, sur les épis brillants de l'if trônant derrière. La mousse, comme de longs cheveux gris, se laisse bercer par le délicat souffle du vent.

Jeee ressspire...

Deuxième latte. Du soleil plein les yeux. Une bizarre sensation de dernier-moment-en-ces-lieux, serpente les méandres de mon cerveau.
Emmagasinage de souvenirs...
Je laisserai Dimanche s'offrir à moi, tel qu'il sera, tel qu'il le voudra. Je l'aimerai à ma manière dans ses manières, peu importe ce qu'elles seront... 
Je serai. J'essaierai. Du moins...

19h14 - Raintree Restaurant, St.Augustine, FL

... J'ai roulé, avec Wilson et Méo, jusqu'à St.Augustine, le plus vieux village des États-Unis (1565). Le Scottish Motel ne paie pas de mine et je n'ai jamais eu aussi peur d'être confrontée à une invasion de punaises de lit. Mais, mais... Les proprios, d'origine Indienne, sont charmants. M'ont charmée. J'y dormirai...

10 avril - St.Augustine, FL - Myrtle Beach, SC 

La Caroline du Sud a le ventre rempli de vert tendre. La route 1 est agréable et apaise les virevoltes dans ma tête... Au Dayton Inn, j'ai vu se promener, Coquerelle en pleine lumière. J'avais regardé l'heure (5h30?), avait décidé d'un café (yarkkk... une vieille pochette abandonnée s'occupait à promouvoir la culture des moisissures...), quand je l'avais apparemment dérangée dans ses déambulations nocturnes. Tout compte fait... Je regarde l'heure à nouveau: 3h30! Trop tôt... 


Je me recouche, me disant que les "petites-bébites-ne-mangent-pas-les-grosses"... 

11 avril - 
Myrtle Beach, SC - Charlottesville, VA 

Alexandre Poulin me fait rêver éveillée alors que la Caroline du Nord se présente à moi avec ses champs de culture et son bétail éparpillé sur de verts pâturages.

La Virginie, non en reste, s'est faite coquine, blottie dans ses collines bordées d'arbres en fleurs rose bonbon.
Quel baume!
Madge m'a fait naviguer sur de petites routes à la lenteur bienvenue. Huit heures de conduite sans aucun stress. Et je suis littéralement tombée en amour avec...
Le soir venu, je m'installe pour souper au Aberdeen Barn. LE steak house de la Virginie. 
Courte marche. Planification du lendemain. Dodo...

12 avril - Charlottesville, VA - Johnson City, NY 

Brrrr... À l'arrivée, j'ai dû ressortir foulard et manteau. L'air est vif et frais et il vente à écorner les boeufs! Ça me fait penser à Salluit en plein été, avec ces immenses dénivellations, ce froid. La marche se prendra dans le cimetière voisin. 
Béatitude... Merci la Vie!...

13 avril - Johnson City, NY - Gatineau, Qc 

J'ai conduit cette journée facilement, comme on éconduit certains derniers moments... Traversant Syracuse (NY), en plein midi, je réalise que je n'ai qu'une main sur le volant, l'autre posée sur le bras de vitesse. Je souris... Sourire niais... J'ai pris de l'assurance...
L'Ontario m'apparût sur le coup de 13h. En fin d'après-midi, 27 jours plus tard, je posais à nouveau mon sac chez l'Ami Nib, le Temps de me gaver de son amitié.

Le lendemain, après avoir partagé un pantagruélique-dîner-4-services chez Tante Miguèle et Oncle Marcel, j'aboutis, fin pm, chez ma Bonne Fée, de qui j'avais été séparée huit longs mois. 
Le Temps nous fila entre les doigts. Dimanche de Pâques succéda à une soirée passée auprès du feu avec la Belle Laurie et son amoureux. Je repris la route, Petit Escape chargé comme une mule, porteur de bonheur pour une Jeune Fille dont la Vie d'adulte se profilait à l'horizon...

4 commentaires:

Zoreilles a dit...

Ah mais quel bonheur! Je te dois une grande reconnaissance, des mercis amicaux et chaleureux.

Je voulais rien manquer, je suis repartie où j'avais laissé la dernière fois.

Mais quel beau voyage nous avons fait. Il n'est pas fini encore, n'est-ce pas?

Fitzsou, l'ange-aérien a dit...

Oui Zoreilles, il est terminé, si ce n'est le résumé publié ce matin...
Demain je reprends les histoires du quotidien!
Mais se profile à l'horizon, une autre courte escapade à la mi-mai... Mi-mai? Mais c'est demain ça!!!! ;-0

Zoreilles a dit...

Tu repars? Ah ben là, une vraie globe-trotter... et c'est pas moi qui m'en plaindrais... à condition que tu nous racontes tout au retour!

J'irai te lire aujourd'hui pour le résumé. Pour partager ton point virgule en fait. Pas tellement un point final. Parce que ce serait trop triste, un point final...

Fitzsou, l'ange-aérien a dit...

Non, pas de point final. C'est joli ton expression: un point virgule... J'aime beaucoup...
La prochaine "expédition" en sera une "culturelle-et-familiale"...
Je ne t'en dis pas plus...
Bonne journée! ;-)

Et si je vous jasais ça?

Elles mirent plus de seize heures pour rouler les 1400 kilomètres séparant Amos d’Alma. Alma d’Amos. Entre les deux, elles avaient péd...