mercredi 24 août 2016

Reprendre le fil



« … Difficile, quand j’ai laissé planer un paquet de journées sur le fil du Temps, de reprendre la routine de ma Vie de conteuse.

En voyage, j’écris "manuscritement" au jour le jour. La retranscription au retour, est comme du gâteau : une étape facile, où mon génie (!!!...)  est peu sollicité.

Lorsque vient le matin où, assise bien droite au petit bureau de bois marqué par la Vie, j’inspire profondément espérant que les molécules d’oxygène iront frapper à la porte de mon inspiration, j’espère…

J’espère… que les mots couleront de soi…

Mais ça ne se passe pas toujours ainsi. Alors il faut que je prenne sur moi, et que je me donne le Temps. Du Temps. Du Temps de Vie…

Ainsi, si vous me le permettez (ici j’avoue, je ne vous laisse pas le choix…), je vais donc aller vivre cette journée pour y puiser quelques réflexions, histoires, anecdotes, rencontres, amitiés… à vous raconter.

Les écrits de demain, risquent de représenter, l’avenir d’un passé (sic*) … »
* « La mémoire est l’avenir du passé. » Paul Valery
« Le Temps de revenir », Natashquan, juillet 2016

mardi 23 août 2016

Permission accordée



« … Nous avions terminé la veille, Jeune Sœur Chérie et moi, les rénovations de sa salle de bain, entreprises en ce qui me concernait, il y avait deux bonnes semaines. 
 
En ce pluvieux mardi matin, je me retrouvais subitement… au chômage !


Hier, avant d’aller au lit, je m’étais promise une « journée-rien-qu’à-moi ». Vous savez, le genre où on ne planifie rien et où tout est permis ? 


Tôt matin, j’ai donc décidé que je partagerais mon Temps en donnant amour et amitié… 
C’est beau ça non? 


J’ai commencé par aimer… Mon petit chez-nous! Je l’ai épousseté, lessivé, rangé.

Puis, j’ai rejoint au téléphone, ma Bonne Chum Gaa de Rouyn pour qu’on se placote nos nouvelles. 


Amour, amitié… 
Me restait encore une pleine demi-journée…


J’avais le Temps. Je me suis donc mise à-essayer-de-comprendre pourquoi ma foutue imprimante s’ingéniait à couper mes pages en deux.

Pendant des heures et des heures… Grrr… Jamais trouvé le problème...


Quand, motivée, je pris place pour le billet quotidien, plus rien. L’inspiration s’était poussée. J’eus beau respirer, méditer, rager… Rien n’y fit. 


Oh! J’avais bien quelques photos pouvant me faire jaser : un coucher de soleil croqué sur la Principale à Malartic. Ou ces pylônes trônant hauts et forts, sous un ciel enflammé s’étendant en bordure de la route 109...
… mais rien ne vint.


J’ai fini par mettre le nez dehors, emmanchée comme s’il faisait -10… Au même moment, le soleil montrait le bout du sien. La température m’apparut comme une chaude invite à aller marcher.

Hummmm…


Permission accordée! Je vous laisse en plan et je vais me « dérhumer » les articulations.


À demain donc… »

lundi 22 août 2016

Si l’été m’était conté (8 et fin)



« …Il était une fois l’été, moment de l’année où la magie était permise, souhaitée, souhaitable. 

Il débutait par une explosion de couleurs passant du jaune pissenlit au rose pivoine, couleurs se déroulant comme un long ruban sous les chauds rayons d’un soleil ardent.

Mais, pressé par le Temps, arriva le moment où l’été dut se remballer pour faire place aux journées fraîches de l’automne.

Piètre consolation, tout le monde savait déjà, que dans à peine  neuf mois (seulement!), il reviendrait. Ne restait qu’à souhaiter qu’il dure beaucoup plus longtemps… »
(exercice  (raté) sous le thème « Mythologiser l’été» : en quelques minutes seulement, nous devions écrire une histoire, adressée à un enfant expliquant d’où vient l’été, pourquoi il fait chaud, pourquoi il revient, pourquoi n’est-il pas plus long… Nous avions aussi eu la consigne d’utiliser les différents dieux (Éole, Zeus etc)… Ça littéralement obstrué ma spontanéité!

Addenda : les ateliers d’écriture « Osez la plume » se déroulent sur une base régulière. Voir le lien. 
Y assister c’est l’adopter! ;-)
« Magie d’été », Canyon Trait de scie, rivière Aguanish, juillet 2016

Qui suis-je ?

Ma photo
Ex-Kuujjuamiut, Abitibi, Canada
Angélique, perfectionniste- approximative, douce mais impatiente...

Archives du blog